les engins de siège
Pour en savoir plus sur les engins de siège :
Généralités Généralités
Lanceurs de projectiles Lanceurs de projectiles
Engins à cables tendus Engins à cables tendus
Engins à balancier Engins à balancier
Généralités
Haut de pagepas de paragraphe précédentLanceurs de projectiles

On regroupe sous le nom d'engins de sièges diverses machines utilisées lors des sièges de ville ou de forteresse. Certains de ces engins étaient défensifs, d'autres offensifs.

Les engins emblématiques sont les lanceurs de projectiles, offensifs ou défensifs. Notons pour commencer les différents types de "propulsion" des projectiles pour ces engins :

  • A cable tendu, c'est à dire l'energie est emmagasiné dans un cable (en gros, une arbalete géante)
  • A bras elastique, c'est à dire on tord un bras en le tirant en arrière. (en gros, le principe de la cuillère chargée de petits pois)
  • A balancier, c'est à dire qu'on se se sert d'une verge pour demultiplier la force de lancement et propulser par un mouvement tournant un projectile (en gros, c'est le principe de la fronde).
  • A contrepoids, c'est-à dire la méthode du balancier, mais en utilisant un contrepoids pour augmenter la force de traction (en gros, plutot que de tirer "à bras", on se sert du poids d'un objet tres lourd).
  • A poudre, c'est-à-dire utilisant la force de l'explosion d'une charge de poudre pour propulser très vite et très fort un projectile (en clair : le canon).

Au coté de ces lanceurs de projectiles, on trouve de nombreux engins offensifs facilitant l'approche, le franchissement ou l'enfoncement des murs.

Lanceurs de projectiles
Haut de pageGénéralitésEngins à cables tendus
Engins à cables tendus
Haut de pageLanceurs de projectilesEngins à balancier

Les lanceurs de projectiles basés sur les principes du cable tendu ou du bras élastique sont typiques de l'l'Antiquité
[vers -3000 / 4 septembre 476]
 
Nombre de sous-périodes directes décrites : 3
[Période]
Antiquité
... Au le Moyen-Age
[4 septembre 476 / 29 mai 1453]
 
Nombre de sous-périodes directes décrites : 9
[Période]
Moyen Age
, elles furent abandonnées au profit des pierrières à balanciers. En gros, ce sont des arbaletes géantes, qui peuvent balancer des fleches, des pierres, n'importe quoi...

Différents noms sont rencontrés : catapulte, onagre, scorpion. On parle parfois de baliste, mais ce n'est pas le meme engin que la baliste médiévale (arbalète à tour).

Engins à balancier
Haut de pageEngins à cables tenduspas de paragraphe suivant
Les engins à balancier étaient les lanceurs de projectiles rois du milieu du le Moyen-Age
[4 septembre 476 / 29 mai 1453]
 
Nombre de sous-périodes directes décrites : 9
[Période]
Moyen Age
. Ils furent progressivement supplantés par l'artillerie.
Pierrière : Il s'agit du premier engin à balancier, dont on faisait basculer la verge par traction directe sur des cordes. Il nécessitait peu de force et de servants, mais permettait juste de balancer des pierres par dessus la muraille sur la tête des assaillants. Il s'agissait donc d'un engin purement défensif.
Bricole : Cet engin est basiquement une pierriere à laquelle on a ajouté un contrepoids. Premier engin à contrepoids, il est de ce fait moins épuisant à manier, mais reste dans un rôle défensif.
Bricole
Bricole
Trébuchet
Trébuchet
Trébuchet : Muni d'un contrepoids (la huche) articulé, cet engin fait décrire à ses projectiles une parabole "aigue"... ils passent donc par dessus les murailles d'une cité assiégée. C'est un engin offensif, mais qui démolie plus la ville et ses habitants que l'enceinte...
Couillard : Semblable au trebuchet, cet engin est plus petit et mobile. Il tire son nom du dedoublement du contrepoids.
Couillard
Couillard
Mangonneau : Cet engin est très proche du trebuchet, mais est plus difficile à manier. Il permet une meilleur precision et surtout d'aplatir les paraboles décrites par les projectiles, ce qui permet d'attaquer efficacement les murailles en y projetant à pleine puissance des projectiles.
Mangonneau
Mangonneau
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 3 octobre 2017 ]