les Croisades en Terre Sainte
Limites de la période
Début : 27 novembre 1095 = Le pape Urbain II - Eudes de Châtillon
Pape  
[vers 1042 / 29 juillet 1099]
[Biographie]
Urbain II
prêche la les Croisades[Conflit] Croisade à Clermont Ferrand
Fin : 18 mai 1291 = Chute d'Acre : fin de deux siècles de présence franque en Orient
Résumé
Les Croisades en Terre Sainte sont les plus célèbres des les Croisades[Conflit] Croisades. Il s'agit de 8 expéditions militaires menées par les royaumes chrétiens d'Europe occidentale contre les états musulmans de Palestine.

Le but affiché de ces expéditions a toujours été de libérer les lieux saints du Christianisme perdus par les Byzantins et tombés aux mains des musulmans, puis de secourir les états francs de Terre Sainte établis par les premières croisades. D'autres raisons, moins doctrinales, ont aussi joué : citons la volonté du Pape de se poser en leader de la Chrétienté (surtout suite au schisme et à la séparation d'avec l'Eglise d'orient), ou des manoeuvres pour asseoir la maitrise du commerce maritime méditerranéen de certaines puissances, au premier rang desquelles Venise.

Leur conséquence immédiate fut une accalmie toute relative en Occident, les éléments les plus remuant étant périodiquement envoyés remuer en Palestine.

A court terme, la conséquence fut l'établissement d'Etats francs en Terre Sainte et un peu plus tard d'un empire latin en orient. Aucune de ces entités politique ne pouvait raisonnablement perdurer sans les renforts constants venus d'occident.

A long terme, les conséquences infiniement dommageables sont celles d'un conflit de civilisations très dur, dont le souvenir pèse encore lourd dans les relations entre l'Occident moderne et le monde musulman actuel.

Chronologie des 8 croisades
la première croisade

La première croisade fut préchée par le pape Urbain II - Eudes de Châtillon
Pape  
[vers 1042 / 29 juillet 1099]
[Biographie]
Urbain II
, lors d'un concile dont le principal objectif était à la base les sanctions ecclésiastiques contre le roi de France Philippe Ier.

Urbain II

Très rapidement, cette idée rencontre un grand succès populaire. Une armée de pauvres gens se lève, sans avoir vraiment conscience de l'énormité de l'aventure dans laquelle ils s'embarquent.

 1096 2 : Pierre l'Ermite prêche la première croisade. Une armée de loqueteux traverse l'Europe et va se faire massacrer en Anatolie par Kilij Arslan, le sultan de Nicée.

Ces malheureux se font facilement tailler en pièces.

Pendant ces tragiques évenements, une autre expédition était en cours d'organisation : celle des barons. A l'hystérique improvisation de la première vague va succéder une expédition préparée menée par des guerriers professionnels.

la croisade des seigneurs délivre Jérusalem - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1960
 1097 3 : Début de la Croisade des Barons.

Les turcs étaient restés sur le souvenir de la cohue des pauvres gens. Ils n'estimèrent pas à sa juste valeur la menace de la nouvelle expédition. Les succès, et les massacres, s'enchainèrent, malgrè de lourdes pertes.

 19 juin 1097 4 : Capitulation de Nicée.
 9 mars 1098 5 : Après s'être fait adopter par Thoros, le vieux prince d'Edesse, Baudoin de Boulogne laisse massacrer son père adoptif et devient comte d'Edesse.
 2 juin 1098 6 : Prise d'Antioche par les croisés.

L'objectif de la Croisade est atteint : Jerusalem (Palestine)
10 photos
Pages supplémentaires sur : Saint Sépulcre, Dôme du richer, Mur des lamentations
[Ville]
Jérusalem
est redevenue chrétienne. Godeffroi de Bouillon dirige la ville avec le titre d'avoué du saint sépulcre.

Les croisés doivent encore faire face à une armée de secours egyptienne qu'ils écrasent par surprise à Ascalon.

 12 août 1099 8 : Débâcle de l'armée de secours égyptienne à Ascalon.
Jerusalem - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de E. Augé

Les croisés rompent les promesses faites initialement aux Byzantins : les terres conquises ne sont pas rendues à Constantinople, mais des états francs indépendants sont créés.

la deuxième croisade
 23 decembre 1144 9 : Zengi de Mossoul reprend Edesse aux croisés.

Cet evenement provoque beaucoup d'émoi en Occident. Le pape Eugène III - Bernardo Pignatelli
Pape  
[? / 8 juillet 1153]
[Biographie]
Eugène III
lance un appel à la Croisade qui reste lettre morte, mais par la suite l'empereur Conrad III (chapitré par Bernard de Clairvaux) et le pieux Louis VII - le jeune
Roi de France  
[1120 / 18 septembre 1180]
 
[Biographie]
Louis VII
mettent sur pied une expédition concertée.

Les deux armées s'acheminent en Terre Sainte séparement. Elles subissent chacune en Anatolie (Turquie actuelle) des pertes sévères avant de faire jonction.

Les croisés décident d'attaquer Damas (Syrie)
4 photos
Pages supplémentaires sur : Mausolée de Saladin, Mosquée des Omeyyades
[Ville]
Damas
, ce qui constituait une lourde erreur, car le régent de Damas était précisement le seul à entretenir jusqu'ici de bons rapport avec les états francs de Terre Sainte.

C'en est trop pour Conrad III qui plie bagages. Louis VII s'attardera en vain un an supplémentaire avant de se résigner à rentrer en France.

Louis VII à la croisade - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
Louis VII à la croisade - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)

Cette seconde Croisade se solde pour la France par une suite d'échecs cuisants sur le plan militaire, un gouffre financier en pure perte pour le trésor royal et une armée décimée pour rien, alors que cette force aurait été plus utile à contenir les vassaux royaux menaçants.

la troisième croisade

La situation devient très difficile pour les francs de Terre Sainte. Saladin le grand - Sala ed-Din Youssouf ibn-Ayyoub
Sultan
[1137 ou 1138 / 4 mars 1193]
[Biographie]
Saladin le grand
, maître de l'Egypte et de la Syrie, va de victoire en victoire dans sa lutte contre les envahisseurs occidentaux.

Le pape Grégoire VIII - Alberto di Morra
Pape  
[Biographie]
Grégoire VIII
s'en alarme et lance un nouvel appel à la Croisade.

Le premier à répondre est l'empereur Frédéric Barberousse, les rois de France et d'Angleterre étant bien trop occupés à s'entredéchirer.

 27 mars 1188 17 : L'empereur Frédéric Barberousse se croise solennellement.

Après une traversée difficile de l'empire byzantin, l'empereur se noie dans une rivière d'Anatolie. Son armée se disloque.

 10 juin 1190 18 : Noyade de l'empereur Frederic Barberousse sur le chemin de la 3ième croisade.

Philippe Auguste - Philippe II
Roi de France  
[21 août 1165 / 14 juillet 1223]
 
[Biographie]
Philippe Auguste
et Richard Coeur de Lion
Roi d'Angleterre     
[8 septembre 1157 / 6 avril 1199]
 
[Biographie]
Richard coeur de lion
partent à leur tour en 1191. Ils sont rejoints par les restes de l'armée de l'empereur et mettent tous ensemble le siège devant Acre sous le commandement de Richard. Saladin fait son possible pour dégager la ville, mais sans succès. La ville tombe aux mains des croisés.

Philippe Auguste et Richard Coeur de Lion à la croisade - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
Philippe Auguste et Richard Coeur de Lion à la croisade - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)

De graves discordes opposent les chefs de l'expédition. Outre l'habituel opposition entre les rois de France et d'Angleterre, Richard traite avec dédain Léopold d'Autriche, le commandant de l'armée germanique (ce dernier se vengera en capturant Richard sur sa route du retour de croisade). Philippe Auguste, lassé, finit par rentrer en France.

Richard coeur de lion est desormais le chef incontestable de la Croisade. Pendant un an, il va mener un bras de fer avec Saladin. Tueries et batailles vont se succéder, pour aboutir à un traité qui a des faux airs de capitulation : Jerusalem (Palestine)
10 photos
Pages supplémentaires sur : Saint Sépulcre, Dôme du richer, Mur des lamentations
[Ville]
Jérusalem
, que les croisés venaient reprendre, restera à Saladin. L'echec de la troisième croisade porte en lui les germes de la quatrième.

Richard quitte à son tour la Terre Sainte.

Capturé sur la route du retour par Léopold d'Autriche, qu'il avait humilié à Acre, il est jeté en prison. Sa captivité laisse le champ libre à son frère Jean sans terre
Roi d'Angleterre     
[24 decembre 1167 / 19 octobre 1216]
 
[Biographie]
Jean sans Terre
(c'est l'époque de Robin des bois) et à Philippe Auguste - Philippe II
Roi de France  
[21 août 1165 / 14 juillet 1223]
 
[Biographie]
Philippe Auguste
.

la quatrième croisade

Le pape Innocent III fraichement élu souhaite ardemment une nouvelle croisade pour effacer l'echec de la dernière.

Les souverains occidentaux sont bien trop occupés pour y répondre : l'empereur était en conflit avec le pape, et l'Angleterre et la France se faisaient la guerre.

C'est du comte de Champagne que viendra finalement l'initiative.

Les préparatifs commencent. Il faut négocier le transport de l'expedition par mer avec les puissances maritimes italiennes.

Les vénitiens exigent des croisés le paiement intégral de la somme convenue avant le départ. Les croisés se saignent aux quatre veines mais ne peuvent réunir la somme. Le doge propose alors un petit arrangement : les croisés pourraient reprendre Zara, ancienne colonie vénitienne devenue hongroise, pour le compte de Venise et ils seraient quitte du montant qui leur manque. Que Zara soit une ville catholique n'est qu'un infime détail... Les commandant des croisés acceptent. Certains croisés scandalisés préfèrent rentrer chez eux, c'est le cas de Simon de Montfort - Simon IV
Comte de Toulouse  
[? / 25 juin 1218]
 
[Biographie]
Simon de Montfort
.

Le retentissement est énorme : l'armée croisée, championne de la Chretienté, joue les mercenaire pour Venise et attaque les villes catholiques! Le pape est furieux et il excommunie en vrac les vénitiens et l'armée croisée.

Alexis IV, fils de l'empereur byzantin Isaac II (déposé et retenu prisonnier par son frère l'usurpateur Alexis III Ange) vient faire à son tour une proposition aux croisés : s'ils font un petit crochet supplémentaire par Constantinople pour le mettre sur le trône impérial, le trésor byzantin se fera un devoir d'effacer l'ardoise des croisés auprès des vénitiens. Au point où on en est, pourquoi ne pas casser un peu de chrétien orthodoxe, après avoir cassé du chrétien catholique et avant d'aller casser du musulman? Les croisés se laissent convaincre, et voilà l'expédition partie pour Constantinople.

 17 juillet 1203 33 : Prise de Constantinople par les croisés de la quatrième croisade pour établir Alexis IV Ange sur le trône.

Une fois ce bon Alexis couronné basileus et associé à son père (sorti de prison), les choses ne vont malheureusement pas comme prévu. Les byzantins ne veulent pas d'Alexis car il a été installé par les barbares occidentaux ; les croisés ne veulent pas d'Isaac car ila jadis pactisé avec Saladin. Les croisés n'aiment pas les byzantins qui le leur rendent bien. Quand on ajoute le fait qu'Alexis IV découvre que l'oncle Alexis III a vidé les caisses et qu'il ne reste plus de sous pour payer les croisés, çà commence a sentir le roussi.

Comme on pouvait s'y attendre tout dégénère. Les byzantins se révoltent et massacrent Alexis IV et Isaac II. Les croisés ne sont pas content et en ont marre de ces byzantins qui se paient leur tête, alors ils décident de mettre charitablement un peu d'ordre dans tout çà et ils reprennent la ville d'assaut.

 12 avril 1204 34 : Constantinople est prise d'assaut par les croisés.

Cette fois-ci, c'est pour leur compte. La ville est pillée de fond en comble. L'empire byzantin est démembré entre les croisés et les vénitiens. Un empire latin d'Orient est ainsi créé, avec Baudoin de Flandres pour empereur.

Le bilan de la Croisade est atterant : pas un croisés n'a mis le pied en Terre Sainte et l'empire byzantin (chrétien) a été frappé au coeur (il ne s'en remettra jamais). On a vu les croisés n'attaquer que des chrétiens et le pape excommunier les croisés.

Les grands perdants sont naturellement les byzantins, mais aussi le pape dont on a vu qu'il était desormais incapable de lancer une telle expédition. Le prestige de la papauté prend lui aussi un coup dont il ne se relevera pas.

La grande gagnant, est-il besoin de le préciser, est Venise, qui vient à la fois de torpiller son principal rival commercial en Méditerrannée et de mettre la main sur une série de place maritime qui lui assure le contrôle du commerce méditerranéen.

la cinquième croisade

Le Pape Innocent III veut tirer les enseignements de ce qui n'a pas marché dans les premières croisades :

  • la première Croisade a échappé au contrôle de la Papauté, aboutissant à la création d'Etats au bénéfices de croisés au lieu d'appartenir à Byzance ou à la Papauté
  • les seconde et troisième croisades, menées par des monarques, ont échoué en partie à cause des mésententes entre ces derniers
  • la quatrième croisade a été completement détournée par Venise (Italie)
    5 photos
    Page supplémentaire sur : Place Saint Marc
    [Ville]
    Venise

Il souhaite ne pas retomber dans les mêmes erreurs et rêve d'une nouvelle croisade en Terre Sainte, en s'appuyant cette fois sur la chevalerie, la petite noblesse et le peuple. Il convoque le quatrième concile de Latran pour en discuter, même si le concile parlera surtout de l'autre grande croisade en cours : celle contre les la croisade contre les Albigeois
[1119 / 1321]
[Conflit]
Albigeois
.

Le pape fait ce qu'il faut pour écarter l'empereur (son principal adversaire politique en Europe) de la croisade, qui doit être la réussite du Pape et de lui seul.

 septembre 1217 36 : Les premiers croisés de la cinquième croisade arrivent à Saint Jean d'Acre.

Les croisés partent pour la Terre Sainte et viennent préter main forte aux souverains chrétiens de Terre Sainte : le roi de Jérusalem, le roi de Chypre et le prince d'Antioche.

Devant la menace de cette armée croisée, et hantés par le souvenir de la sanglante prise de la ville lors de la première croisade, les musulmans desertent Jerusalem (Palestine)
10 photos
Pages supplémentaires sur : Saint Sépulcre, Dôme du richer, Mur des lamentations
[Ville]
Jérusalem
, tout en rendant la ville indéfendable (destruction des remparts) par les croisés s'ils la prenaient. Cette stratégie est payante. Les croisés se portent vers Damiette.

 29 mai 1218 37 : Les croisés mettent le siège devant Damiette.
 25 août 1218 38 : Prise de la citadelle de Damiette par les croisés. La ville échappe toujours à leur contrôle.
 5 novembre 1219 39 : Prise de Damiette par le roi de Jérusalem Jean de Brienne.

Les croisés se croient suffisament forts pour attaquer l'Egypte. Ils marchent sur le Caire, mais sont piégés : le sultan provoque une inondation par le Nil qui coupe la route aux croisés, qu'il fait ensuite aisément encercler.

 1221 40 : Les croisés de la cinquième croisade se font piéger devant le Caire. Echec de la croisade.

Les croisés doivent restituer Damiette et se rembarquer piteusement pour l'Europe. La croisade est un nouveau fiasco.

la sixième croisade

L'empereur Frédéric II - Frederic II de Hohenstaufen
Empereur   
[26 decembre 1194 / 13 decembre 1250]
 
[Biographie]
Frédéric II
, écarté de la cinquième croisade par le pape, n'avait pas dit son dernier mot. L'empereur n'était pas tant que çà tenaillé par une foi impérieuse comme plus tard Saint Louis - Louis IX
Roi de France  
[25 avril 1214 / 25 août 1270]
 
[Biographie]
Saint Louis
, mais plutôt tenté par une couronne à prendre. Bien qu'excommunié, il prend la mer pour la Terre Sainte.

 7 septembre 1228 41 : L'empereur Frédéric II arrive à Saint Jean d'Acre avec 3000 croisés.

Plutôt que de se livrer à de hasardeuses et sanglantes batailles, Frédéric prefere user de la diplomatie avec le sultan Al-Kamel (le vainqueur de la précédente croisade). Il exploite les divisions de la famille du sultan, lui proposant de l'aider à mater son neveu en échange des villes symboliques pour le Christianisme : Jérusalem, Nazareth et Bethléem.

Une trève de 10 ans est conclue.

L'empereur Frédéric II à la croisade - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
L'empereur Frédéric II à la croisade - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)

Frédéric II, qui a reconquis Jérusalemn sans le soutien de la papauté, fait une entrée royale dans la ville sainte.

 18 mars 1229 43 : L'empereur Frédéric II se sacre lui même roi de Jérusalem.

Techniquement, il est cependant juste régent pour son fils (petit fils de Jean de Brienne par sa mère). L'empereur rentre rapidement en Europe. Il a démontré qu'une croisade peut réussir sans soutien du pape, là où quatre croisades papales ont été une catastrophe. Celà fera école pour Saint Louis - Louis IX
Roi de France  
[25 avril 1214 / 25 août 1270]
 
[Biographie]
Saint Louis
.

la septième croisade

Le roi de France Saint Louis - Louis IX
Roi de France  
[25 avril 1214 / 25 août 1270]
 
[Biographie]
Louis IX
(futur Saint Louis) dont la foi est ardente ne peut supporter ce revers pour les chrétiens. Sans doute inspiré par l'exemple de Frédéric II - Frederic II de Hohenstaufen
Empereur   
[26 decembre 1194 / 13 decembre 1250]
 
[Biographie]
Frédéric II
, il décide de mener à son tour une croisade.

Les croisés prennent Damiette sans difficulté.

 6 juin 1249 46 : Les croisés prennent Damiette.

Les croisés se portent à l'assaut de l'Egypte, comme lors de la cinquième croisade.

 8 fevrier 1250 47 : Bataille de Mansourah : de nombreux croisés paient de leur vie une charge folle dans les rues de la ville egyptienne.

Les croisés se retrouvent piégés à Mansourah, et son décimés par une épidémie.

Ils doivent se rendre.

Saint Louis paie cher sa libération et celle des croisés survivants. Il doit en outre rendre Damiette.

 2 mai 1250 49 : Les mamelouks (anciens esclaves turcs) prennent le pouvoir en Egypte.

Saint Louis reste encore 4 ans en Terre Sainte, puis finit par retourner en France.

La croisade n'aura pas changé grand chose.

la huitième croisade

La huitième croisade est, comme la septième, menée par Saint Louis - Louis IX
Roi de France  
[25 avril 1214 / 25 août 1270]
 
[Biographie]
Saint Louis
. Comme pour les cinquième et septième croisades, la cible est le puissant état égyptien. Pour chacune des deux précédentes croisades, l'armée croisée s'était trouvée bloquée faute de soutien logistique fort. On décide donc de s'y prendre un peu mieux cette fois, et la croisade commence par Tunis, qui doit servir de base pour les opérations suivantes.

L'armée est vite ravagée par une épidémie de dysenterie, à laquelle le roi lui-même succombe.

 30 octobre 1270 54 : Les croisés lèvent le siège de Tunis.

La croisade se termine en queue de poisson.

Saint Louis meurt à la croisade - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1960
Saint Louis meurt à la croisade - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1960

Le prince d'Angleterre (futur Edouard Ier
Roi d'Angleterre   
[17 juin 1239 / 7 juillet 1307]
 
[Biographie]
Edouard Ier
) arrivé pendant le siège poursuit seul en allant soutenir Saint Jean d'Acre. Il y oeuvre par la diplomatie et réussit à faire conclure une trève de onze ans.