le concile de Clermont
18 au 27 novembre 1095
Pour en savoir plus sur le concile de Clermont :
le contexte le contexte
le déroulement le déroulement
les conséquences les conséquences
Popularité
Classement selon le nombre de visites=20 sur 37Classement selon le nombre de visites=20 sur 37
Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
le contexte
Haut de pagepas de paragraphe précédentle déroulement

Trois sujets interessent le pape quand il réunit le concile à Clermont :

Codifier des règles de discipline ecclésiastique

Le clergé se compromet un peu trop à son goût avec le vie civile : les charges ecclésiastiques sont vendues comme de simples biens (=simonie), les prêtres se marient, le membres du clergé prêtent serment de vassalité à des laïcs alors qu'ils ne devraient fidélité qu'à l'Eglise, etc...

Rappeler à l'ordre le roi de France

Le roi Philippe Ier vient de se faire remarquer en répudiant de lui-même sa femme (Berthe de Hollande), pour prendre à la place celle qu'il a enlevé à un de ses vassaux (Bertrade de Montfort).

Appeler les chrétiens d'Occident à déliverer les lieux saints

Les turcs ont arraché l'Anatolie (la partie asiatique de la Turquie actuelle) aux byzantins à la bataille de Mantzikert. Ils sont donc aux portes de l'Europe, et l'empereur byzantin Alexis Comnène a appelé à l'aide les chrétiens d'Occident au concile de Plaisance. Les turcs sont également maîtres de la Terre Sainte, et y durcissent la tradition de tolérance des Arabes vis à vis des pélerins chrétiens. Le pape entend bien ne pas laisser passer l'occasion de se montrer chef de la Chrétienté en provoquant une expédition sous autorité de l'Eglise contre ces infidèles.

Tous ces evenements sont très graves aux yeux d'Urbain II, et il entend y mettre bon ordre.

Urbain II
le déroulement
Haut de pagele contexteles conséquences

En cette année 1095, le pape est en guerre ouverte avec l'empereur Henri IV. Il juge donc peu prudent de réunir son concile en Italie ou ailleurs sur les terres impériales, le concile se déroule donc dans la ville Clermont, sur le territoire français. Seuls les clergés espagnols et français y participent, les allemands étant dans le camp impérial.

Tous les problèmes chers au coeur du pape y sont traités. Plusieurs textes (les canons) décrivent ou précisent des points de discipline ecclésiastique. Le roi de France Philippe Ier, qui gère avec tant de legereté le sacrement du mariage, est proprement excommunié.

Le pape reserve pour son discours de cloture sa harangue pour exhorter les chrétiens d'occident à aller reconquerir Jerusalem sous la bannière du Christ. L'évêque du Puy, Adhémar de Monteil, est nommé chef de l'expédition. Au cri de « Dieu le veut », de nombreuses personnes font le voeu de se rendre en Terre Sainte. Ils cousent une croix de tissu sur leur vetement : désormais ils seront les « croisés ».

le pape prêche la Croisade à Clermont - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1960
le pape prêche la Croisade à Clermont - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1960
les conséquences
Haut de pagele déroulementpas de paragraphe suivant

La promulgation de nouvelles règles de discipline ecclésiastique n'a pas changé du tout au tout la face du monde. De la même manière, l'excommunication pour désordres conjuguaux d'un roi de France peu important dans l'histoire n'est pas un evenement de première importance... Si le concile de Clermont s'en était tenu à celà, on n'en parlerait plus guère.

Philippe Ier - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

Ce qui a vraiment compté, c'est cette idée de libération des lieux saints. Le pelerinage religieux était quelquechose de bien rodé, mais le concept de pelerinage armé pour combattre les infidèles au nom de la foi, c'était une sacré nouveauté.

les pauvres gens partent à la croisade - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1968
les pauvres gens partent à la croisade - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1968

L'appel sera entendu... sans doute au delà de ce qu'on a pu imaginer en ce jour de cloture du concile de Clermont. Très vite (dès 1096), une foule de pauvres gens se met en branle pour un voyage qu'ils n'imaginent pas si long, et qui sera sans retour...

 1096 1 : Pierre l'Ermite prêche la première croisade. Une armée de loqueteux traverse l'Europe et va se faire massacrer en Anatolie par Kilij Arslan, le sultan de Nicée.

Puis c'est le tour des armées de métier, qui prendront pied en Terre Sainte au prix d'un bain de sang.

 1097 2 : Début de la Croisade des Barons.
 1099 3 : Chute de Jerusalem. Le pillage et le massacre de la population durent trois jours. Débâcle de l'armée de secours égyptienne. Les croisés rompent leur promesse de livrer leurs conquêtes aux byzantins et créent les Etats Francs en Terre Sainte.
la croisade des seigneurs délivre Jérusalem - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1960
la croisade des seigneurs délivre Jérusalem - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1960
Croisés - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
Croisés - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)

Les premiers temps du christianisme (où les chrétiens se refusaient à servir dans l'armée, réprouvant avec horreur l'usage de la violence) sont bien loin, et on en arrive à légitimer la guerre sainte, menée pour la foi contre ceux qui ne la suivent pas. Bien loin d'une unique et glorieuse expédition d'une chrétienté réunie sous l'autorité d'un pape victorieux, l'Europe et le Proche Orient vont se retrouver entrainés dans deux siècles de combats et de fureur.

Au fur et à mesure des expéditions, l'Eglise se revelera incapable de canaliser et garder le controle des armées croisées, le prestige du pape en sortira plus affaibli que renforcé. Quant à l'empire d'Orient qui a appelé au secours, il sera frappé au coeur et à mort par ceux qu'il a appelé au secours.

La fureur des croisades est lancée...

Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (1096) : d'après "les croisades vues par les Arabes" d'A. Maalouf p 21
 - 2 (1097) : d'après "les croisades et le royaume de Jérusalem" de G. Bordonove p 43
 - 3 (1099) : d'après "Histoire de la France et des Français au jour le jour" d'A. Castelot et A. Decaux section 1098-1099
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 21 mai 2017 ]