l'ordre du Temple
Qui étaient les Templiers?
Haut de pagepas de paragraphe précédentL'histoire des Templiers

L'Ordre du Temple est un ordre de moines soldats, c'est-à-dire de religieux dont la mission est de combattre au service de l'Eglise. Ses membres sont connus sous le nom de « Templiers ».

Initialement créés pour assurer la protection des pélerins en Terre Sainte, ils deviennent rapidement une force militaire puissante avec laquelle il faut compter. Beneficiaires de très nombreux dons en Occident, et protecteurs des biens en transit en plus des pélerins, ils sont vite immensément riches et sont de fait des acteurs politiques important des Etats Francs de Terre Sainte.

Chevalier du temple

Ils ont tous les fonctionnements d'un ordre religieux :

  • Ils prêtent des voeux monastiques (dont pauvreté, chasteté et obéissance)
  • Ils sont soumis à une règle monastique, inspirée de celle de Saint Benoît suivie par les bénédictins mais adaptée aux contraintes d'un ordre militaire.

Ils bénéficient cependant de certains privilèges dont le principal est de ne relever que du pape, ce qui leur donne l'indépendance complète vis à vis de tous les autres pouvoirs (autres dignitaires religieux, mais surtout rois et empereurs).

Après la disparition des états chrétiens de Terre Sainte, ils perdent leur raison d'être initiale, et se replient vers l'Europe occidentale (principalement la France) où ils sont resentis comme une force inquiétante : riches, puissants militairement et échappant à l'autorité du roi car ne dépendant que du pape. Ils sont abattus par Philippe le bel qui, à défaut de mettre la main sur leurs richesses, réussit à éliminer ce dangereux état dans l'état.

L'histoire des Templiers
Haut de pageQui étaient les Templiers?la création de l'Ordre
la création de l'Ordre
Haut de pageL'histoire des Templiersen Terre Sainte

L'Ordre fut créé sous la forme d'un milice chargée de protéger les pelerins par une poignée de chevaliers, sous la direction d'Hugues de Payns.

 1118 1 : Création de l'ordre des Templiers, moines soldats chargés de protéger les pélerins en Terre Sainte.

Le roi de Jérusalem leur alloue une partie de son palais, situé à l'emplacement de l'ancien Temple de Salomon. Les chevaliers deviennent les Templiers.

Pour que leur action puisse perdurer, il faut un soutien (en clair : un financement) pour le nouvel Ordre. Il lui faut aussi une reconnaissance officielle par l'Eglise, et en particulier faire avaler la pilule du statut de moine-soldat. Le concept est en effet nouveau et difficile à justifier. Hugues de Payns et plusieurs chevaliers reviennent donc en Europe plaider la cause de leur ordre, avec le soutien de Bernard de Clairvaux.

 13 janvier 1129 2 : Concile de Troyes : Reconnaissance officielle de la création de l'Ordre du Temple par l'Eglise.
 29 mars 1139 3 : Bulle Omne Datum Optimum : le pape Innocent II confère de grands privilèges aux Templiers.
en Terre Sainte
Haut de pagela création de l'Ordrela destruction de l'Ordre

Les Templiers se retrouvent impliqués dans toutes les grandes batailles entre chrétiens et musulmans. Ils paient parfois un très lourd tribut en vies humaines.

 4 juillet 1187 4 : Saladin le Grand écrase les armées franques à Hittin (près du lac de Tibériade).
 8 fevrier 1250 5 : Bataille de Mansourah : de nombreux croisés paient de leur vie une charge folle dans les rues de la ville egyptienne.

Ils sont les derniers à résister quand tombe Acre, dernière place chrétienne en Terre Sainte.

 18 mai 1291 6 : Chute d'Acre : fin de deux siècles de présence franque en Orient.
 28 mai 1291 7 : Chute de la Citadelle d'Acre tenue par les Templiers.
La chute de Saint Jean d'Acre - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
La chute de Saint Jean d'Acre - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
la destruction de l'Ordre
Haut de pageen Terre SainteListe des maîtres du Temple

Après la perte totale des territoires chrétiens de Terre Sainte, les Templiers se replient en Europe. Le commandement de l'Ordre s'installe à Paris dans la forteresse du Temple.

Immensément riches (d'or et de propriétés foncières) et rompus aux techniques de transfert de fond, les Templiers deviennent de fait d'efficaces banquiers pour toute la Chrétienté. Ce sont eux qui gardent le trésor du roi de France.

Leur fortune, leur qualité de guerrier d'élite et leur statut ne les faisant relever que du Pape provoquent envie et inquiétude. En particulier, le roi Philippe le bel voit d'un très mauvais oeil cet Etat dans l'Etat, surtout à un moment où les relations avec le Pape sont très mauvaises. Il se décide à abattre l'Ordre.

Tout commence par un incroyable opération de police, qui voit presque tous les Templiers arrétés le même jour au petit matin.

 13 octobre 1307 8 : Arrestation des Templiers.

Le roi leur fait un odieux procès pour hérésie et sorcellerie. 7 ans de procédure, et d'énormes pressions sur le Saint Siège amène le Pape à supprimer l'Ordre.

 novembre 1309 9 : Début du procès des Templiers.
 3 avril 1312 10 : Suppression de l'ordre des Templiers par le pape Clément V dans la bulle "Vox in excelso".
 18 mars 1314 11 : Execution du Grand Maître des Templiers Jacques de Molay.

Le dernier maitre du Temple meurt sur le bucher comme un hérétique. L'Ordre est anéanti, et ses biens réaffectés aux Hospitaliers.

Les interrogatoires des Templiers - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
Les interrogatoires des Templiers - tiré de «Le secret des templiers» (série Jhen de Jacques Martin)
Liste des maîtres du Temple
Haut de pagela destruction de l'Ordrepas de paragraphe suivant
1 blason
2 blasons
Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (1118) : d'après Wikipédia éphéméride
 - 2 (13 janvier 1129) : d'après Wikipédia article Concile de Troyes
 - 3 (29 mars 1139) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (rechercher 1139)
 - 4 (4 juillet 1187) : d'après "les croisades vues par les Arabes" d'A. Maalouf p 222
 - 5 (8 fevrier 1250) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 482
 - 6 (18 mai 1291) :  d'après "Histoire literraire de la France", tome XX, p 55
 - 7 (28 mai 1291) :  d'après "les Templiers de la gloire à la tragédie", p 122
 - 8 (13 octobre 1307) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome II, p 862
 - 9 (novembre 1309) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome II, p 862
 - 10 (3 avril 1312) : d'après "les 2000 dates qui ont fait la France" p 19
 - 11 (18 mars 1314) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome II, p 862
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 20 avril 2017 ]