les rois fainéants
Page précédente : le royaume mérovingien
Niveau supérieur : le Moyen-Age
Page suivante : l'Empire carolingien
Limites de la période
Début : 19 janvier 639 = Mort de Dagobert Ier. Le royaume franc est partagé en Neustrie et Austrasie
Fin : novembre 751 = Destitution de Childéric III, le dernier Mérovingien. Pépin le Bref est sacré roi des Francs
Résumé
La dynastie mérovingienne vient de s'épuiser en un siècle de guerre de successions. Elle est condamnée à plus ou moins long terme par son système successoral.

Quand le royaume est partagé à la mort de Dagobert en Neustrie et Austrasie, la réalité du pouvoir est accaparée dans chacun des deux royaumes par un dignitaire : le maire du palais. Le roi mérovingien reste en place, mais il n'est plus qu'un fantoche, un roi qui ne peut rien faire, un roi qui « fait néant » (l'appelation doit aussi beaucoup à Eginhard, l'historiographe de Charlemagne, qui cherchait à magnifier les ancêtres de l'empereur en torpillant les rois contemporains). La plupart d'entre eux seront des malades qui meurent enfants ou adolescents.

En Austrasie, une famille s'empare de la charge de maire du palais : Pépin de Herstal et ses descendants. Ce sont les Pépinnides (descendants de Pépin de Landen, le conseiller de Dagobert), ancêtres des Carolingiens, qui prennent le pouvoir avant la couronne. Ils réunifient le royaume franc, arrêtent les Sarrasins et soutiennent le Saint Siège. En remerciement, le Pape autorise la déposition du dernier Mérovingien.

Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
la Neustrie et l'Austrasie
Haut de pagepas de paragraphe précédentPépin de Herstal prend le pouvoirPage suivante (l'Empire carolingien)
 fevrier 638 1 : Le Calife Omar prend Jérusalem sans effusion de sang, en maintenant juifs et chrétiens dans leurs droits et possessions.

A la mort de Dagobert Ier, le royaume franc a été partagé en Neustrie et en Austrasie.

Partage à la mort de Dagobert Ier
Partage à la mort de Dagobert Ier

Des évenement similaires se déroulent simultanéments dans les deux pays : les rois mérovingiens se font voler la réalité du pouvoir par un dignitaire : le maire du palais, ce qui aggrave l'hostilité entre les Grands (propriétaires fonciers) et l'autorité royale. L'affrontement est permanent.

Le roi mérovingien reste en place, mais il n'est plus qu'un fantoche, un roi qui ne peut rien faire, un roi qui « fait néant » (l'appelation doit aussi beaucoup à Eginhard, l'historiographe de Charlemagne, qui cherchait à magnifier les ancêtres de l'empereur en torpillant les rois contemporains). La plupart d'entre eux seront des malades qui meurent enfants ou adolescents. On les représente traditionnellement passivement avachis dans un char tiré par des boeufs, ce qui est un détournement volontairement rendu grotesque d'un type de déplacement honorifique et symbolique chez les anciens francs.

Roi fainéant

Les maires du palais les plus célèbres sont Ebroïn en Neustrie et Grimoald en Austrasie.

 vers 650 2 : Teotihuacan est abandonnée par ses habitants.
 24 janvier 661 3 : Le Calife Ali (gendre de Mahomet) est assassiné. Schisme des musulmans entre la majorité sunnite qui reconnaît la Sunna comme livre sacré, et les chiites qui reconnaissent Ali comme seul successeur légitime du prophète et reje.
Vue de Teotihuacan - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de H. Derrien
Pépin de Herstal prend le pouvoir
Haut de pagela Neustrie et l'AustrasieCharles Martel, le vainqueur de PoitiersPage suivante (l'Empire carolingien)
 673 4 : Mort de Clotaire III de Neustrie.

La mort du roi de Neustrie est l'occasion d'une rebellion des Grands contre le maire du palais Ebroïn. L'Austrasie intervient, ce qui débouche sur une grave crise de 12 ans. L'Aquitaine profite du chaos pour reprendre son indépendance.

 679 5 : Pépin de Herstal (ou d'Heristal), neveu de Grimoald, devient maire du palais d'Austrasie.

Pépin de Herstal est d'abord en difficulté (battu à Laon et à Namur), mais il finit par s'imposer et écrase la Neustrie à Tertry.

Emplacement de Tertry
Emplacement de la bataille de Tertry

Pépin a réunifié le royaume franc, mais il n'ose s'emparer de la couronne. Il laisse donc le roi de Neustrie qu'il vient de battre sur le trône de manière symbolique et prend les titres de Dux et Princeps Francorum. La famille carolingienne prend ainsi le pouvoir 64 ans avant de s'emparer de la couronne.

 687 6 : Pépin de Herstal réunifit le royaume franc sous la couronne de Thierry III (roi de Neustrie).
 691 7 : Fin de la construction du Dôme du Rocher à Jerusalem.
 à partir de 700 8 : En Amerique du Nord, des villes sont bâties par les fermiers indiens de la vallée du Mississipi.
 705 9 : Début de la construction de la mosquée des Omeyyades à Damas.
Dôme du Rocher - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de E. AugéMosquée des Omeyyades - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de E. Augé
 711 à 718 10 : Conquête de l'Espagne par les Sarrasins.
 711 11 : Les Arabes commencent à envahir le nord ouest de l'Inde.
Charles Martel, le vainqueur de Poitiers
Haut de pagePépin de Herstal prend le pouvoirPépin le Bref et la fin des mérovingiensPage suivante (l'Empire carolingien)
Charles Martel
 16 decembre 714 12 : Mort de Pépin de Herstal à Jupille en Belgique actuelle.

La mort de Pépin de Herstal ouvre une crise de succession au poste de maire du palais. La Neustrie (épaulée par la Frise et l'Aquitaine) se soulève.

Son fils bâtard, Charles Martel se fait reconnaître maire du palais d'Austrasie. Il matte les Neustriens.

 719 13 : Charles Martel bat les Neustriens à Soissons. Il est maître du royaume franc.

Pour les mêmes raisons que son père, Charles Martel est obligé de laisser en place le mérovingien Chilpéric II.

Devant la menace des Sarrasins, l'Aquitaine se rapproche du royaume, mais garde une indépendance de fait.

 720 14 : Les Sarrasins prennent Narbonne et mettent le pied en terre franque.

Après une progression constante où ils saccagent la vallée du Rhône et l'Aquitaine, les Sarrasins sont stoppés dans les environs de Poitiers par Charles Martel.

 25 octobre 732 15 : Charles Martel arrête à Poitiers le raid des Sarrasins d'Abd Al-Rahman.
Cavaliers musulmans

Cette victoire marque l'arrêt de la progression des Arabes en Occident.

 739 16 : Charles Martel, avec l'appui des Lombards, a reconquis la plupart des territoires francs envahis par les Sarrasins.
Haut de pageCharles Martel, le vainqueur de Poitierspas de paragraphe suivantPage suivante (l'Empire carolingien)
Childéric III est tondu sur ordre de Pépin le Bref
 15 ou 22 octobre 741 17 : Mort de Charles Martel à Quierzy. Ses fils Pépin et Carloman se partagent le pouvoir en tant que maires du palais.

Jusqu'en 747, Pépin le Bref partage le pouvoir avec son frère Carloman, qui se retire dans un monastère laissant le royaume entier entre les mains de Pépin.

Pépin le Bref soutient le Saint Siège (en particulier contre les Lombards). En remerciement, le Pape Zachariedécide de mettre fin à la mascarade des « Rois Fainéants » et autorise la destitution du roi Childéric III.

 novembre 751 18 : Destitution de Childéric III, le dernier Mérovingien. Pépin le Bref est sacré roi des Francs.

Les Mérovingiens perdent le pouvoir pour toujours. Pépin le Bref est le premier roi Carolingien.

Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (fevrier 638) : d'après "les croisades vues par les Arabes" d'A. Maalouf p 69
 - 2 (vers 650) : d'après "le Monde au Moyen Age" de B. Merdrignac et P. Mérienne p 114
 - 3 (24 janvier 661) : d'après le site "linternaute.com" article
 - 4 (673) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 52
 - 5 (679) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 52
 - 6 (687) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 52
 - 7 (691) : d'après "le Monde au Moyen Age" de B. Merdrignac et P. Mérienne p 19
 - 8 (à partir de 700) : d'après Wikipédia article
 - 9 (705) : d'après "le Monde au Moyen Age" de B. Merdrignac et P. Mérienne p 19
 - 10 (711 à 718) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome I, p 152
 - 11 (711) : d'après "atlas historique" de la Librairie Académique Perrin p 131
 - 12 (16 decembre 714) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I p 22
 - 13 (719) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 56
 - 14 (720) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 56
 - 15 (25 octobre 732) :  d'après "les batailles de Poitiers", p 17
 - 16 (739) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 56
 - 17 (15 ou 22 octobre 741) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I p 23
 - 18 (novembre 751) : d'après "l'histoire de France en bandes dessinées" tome I, p 108
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 21 mai 2017 ]

Page précédente : le royaume mérovingien
Niveau supérieur : le Moyen-Age
Page suivante : l'Empire carolingien