les colonels généraux de l'infanterie
Pas de généalogie
Armorial
Pour en savoir plus sur les colonels généraux de l'infanterie :
Qui étaient les colonels généraux de l'infanterie de France? Qui étaient les colonels généraux de l'infanterie de France?
Héraldique Héraldique
Qui étaient les colonels généraux de l'infanterie de France?
Haut de pagepas de paragraphe précédentHéraldique

Le titre de colonel général de l'infanterie de France n'était pas un titre de noblesse mais un office de la couronne. Il désigne le commandant suprème de l'infanterie. Les maréchaux, et donc le connétable, lui sont supérieurs.

Le colonel général de l'infanterie disposait de pouvoirs importants et génants pour l'autorité royale (en particulier un droit de véto sur les nominations). Les prérogatives de la charge furent donc petit à petit diminuées ; elle fut même plusieurs fois supprimée... jusqu'à ne réapparaitre que sporadiquement de manière purement honorifique, et être supprimée définitivement à la Révolution.

Héraldique
Haut de pageQui étaient les colonels généraux de l'infanterie de France?pas de paragraphe suivant

Sur le plan héraldique, les colonels généraux de l'infanterie de France pouvaient ajouter derrière leur blason six drapeaux (trois de chaque coté) aux couleurs du roi : blanc, incarnat (c'est-àdire rouge) et bleu.

Symbole des colonels généraux de l'infanterie de France

C'est ce symbole qui a été retenu sur ce site pour identifier la charge de colonel général de l'infanterie de France.

La représentation utilisée sur ce site est librement inspirée de celle de la planche XVIII de l'article « Blason ou art héraldique » de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert.

Ce titre est référencé dans l'ouvrage du père Anselme :

   - Tome VIII, p 213 à 222, en tant que section « CHAPITRE DIXIEME - Histoire généalogique et chronologique des Colonels Generaux de l'infanterie Françoise ».

Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 21 mai 2017 ]