la peste noire
1347 à 1348
Popularité
Classement selon le nombre de visites=7 sur 37Classement selon le nombre de visites=7 sur 37
Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
Les origines de l'épidémie
Haut de pagepas de paragraphe précédentLe contexte européen

L'épidémie vint d'Asie, où elle fit aussi des ravages.

Les mongols qui viennent assiéger la colonie gesnoise de Caffa (sur les bords de la mère noire) en 1346 étaient contaminés par la terrible maladie. Décimés par la peste bubonique, ils inventent la guerre bacteriologique en catapultant les cadavres de leurs morts dans la ville pour contaminer les assiégés.

Quand le siège est levé, les bateaux qui quittent le port emmènent avec eux le bacille et le propagent dans toute la mediterrannée.

Le contexte européen
Haut de pageLes origines de l'épidémieLe déroulement

En Europe, la peste n'a pas été vue depuis la fin de l'Antiquité. C'est une maladie dont on se souvient du nom mais qu'on applique à de petites gênes comme un rhume. La vraie peste est pour l'européen de 1346 une maladie exotique ou éteinte, exactement comme la rage ou la lèpre pour nous français du XXIème siécle.

La France est cependant déjà en piteux état : la guerre de cent ans vient de commencer (on a perdu la bataille de Crecy en août 1346 puis la ville de Calais en août 1347), et le pays ne s'est pas encore remis de grandes famines entre 1315 et 1322.

Ajoutons pour achever le noir tableau que les antibiotiques qui permettent aujourd'hui de combattre cette maladie n'ont pas encore été découverts, et que l'on est completement impuissant contre ce fléau.

Le déroulement
Haut de pageLe contexte européenLes conséquences

La peste arrive sur le territoire français à Marseille fin 1347. Dès lors, elle va implaquablement et inexorablement remonter vers le nord. Paris est touchée au début de l'été 1348 et tout le territoire est atteint avant la fin de l'année. La même progression intervient partout en Europe, jusqu'aux contrées de Scandinavie atteintes en 1350.

C'est une hécatombe. Entre 30 et 50% de la population française disparaît par l'épidémie. Un tiers de la population européenne meurt, soit à peu près 25 millions de personnes.

Toutes les couches de la société sont touchées, même les puissants (on voit ainsi mourir la reine de France Jeanne la boiteuse), mais les villes (où la promiscuité favorise la contagion) sont plus durement touchées que les campagnes.

Un peu partout, on cherche des explications et des responsables. Les minorités sont montrées du doigt : juifs et gens du voyage seront accusés d'avoir empoisonné les points d'eau, et seront victimes de massacres, malgré l'opposition de certains dignitaires comme le pape Clément VI et le duc d'Autriche Albert II.

Sur le plan sanitaire, non seulement les medecins sont impuissants, mais leurs remèdes aggravent les choses : les processions de flagellants favorisent la contagion, tandis que saignées et purges achèvent les malades.

Bref, c'est l'horreur totale !

Les conséquences
Haut de pageLe déroulementpas de paragraphe suivant

La première conséquence à long terme est le drame démographique : un tiers de la population d'un continent qui disparaît, celà laisse de profonde traces dans la démographie. La France comptait 17 millions d'habitants en 1340, elle n'est revenue qu'à 10 millions en 1440. On voit le poids des morts, mais aussi l'absence des enfants qu'ils n'ont pu avoir.

Le desastre démographique amène un fort recul de la population citadines. Les villes, très touchées par l'épidémie, se dépeuplent gravement.

Dans les campagnes, la situation est mauvaise aussi : le déficit démographique amène l'abandon de villages et le retour en friches ou en forêt d'une partie du territoire agricole precedemment mis en valeur. Faute de main d'oeuvre disponible, les salaires flambent, ce qui achève de ruiner les revenus fonciers dont vivait l'ancienne noblesse féodale.

Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 21 mai 2017 ]