la bataille de Poitiers
25 octobre 732
le contexte

L'Islam a moins d'un siècle, mais la nouvelle religion est en pleine expansion. Les musulmans ont conquis de manière irresistible toute l'Afrique du nord. En ce début de le VIIIième siècle - de 701 à 800
 
L'ascencion des Carolingiens
[Siècle]
VIIIème siècle
, ils franchissent le détroit de Gibraltar et submergent l'Espagne.

 711 1 : Les Arabes musulmans (les «Sarrasins») pénètrent en Espagne et battent le roi Roderic (Rodrigue).
 718 2 : Les Sarrasins sont maîtres de l'Espagne. Le royaume des Wisigoths a été rayé de la carte.
Cavaliers musulmans

Pendant ces très importants evenements, le royaume franc est plongé dans la guerre civile. Charles Martel
Maire du palais  
[vers 688 / 15 ou 22 octobre 741]
[Biographie]
Charles Martel
, fils du maire du palais Pépin de Herstal
Maire du palais  
[? / 16 decembre 714]
[Biographie]
Pépin de Herstal
, peine à se faire accepter comme successeur de son père.

 716 3 : Charles Martel
Maire du palais  
[vers 688 / 15 ou 22 octobre 741]
[Biographie]
Charles Martel
bat les Neustriens à Amblève.
 21 mars 717 4 : Charles Martel
Maire du palais  
[vers 688 / 15 ou 22 octobre 741]
[Biographie]
Charles Martel
bat les Neustriens à Cambrai.
 719 5 : Charles Martel
Maire du palais  
[vers 688 / 15 ou 22 octobre 741]
[Biographie]
Charles Martel
bat les Neustriens à Soissons. Il est maître du royaume franc.

Quand les musulmans (on dit les Sarrasins à l'époque) mettent le pied en territoire franc, le pouvoir franc a le regard ailleurs. C'est le duc d'Aquitaine qui s'oppose à eux.

 720 6 : Les Sarrasins prennent Narbonne et mettent le pied en terre franque.
 721 7 : Eudes d'Aquitaine bat les Sarrasins près de Toulouse (Languedoc)
44 photos
Pages supplémentaires sur : Eglises, Saint Sernin, Jacobins, Hôtel d'Assézat, Capitole, Rues et ponts, Cathédrale Saint Etienne, Couvent des Augustins, Notre Dame la Dalbade
[Ville]
Toulouse
.

Le premier succès d'Eudes n'est qu'un leurre. Solidement implantés à Narbonne, les Sarrasins lancent des raids de pillage.

 725 8 : Les Sarrasins pillent la vallée du Rhône jusqu'à Sens.

Dans l'espoir de s'affranchir totalement de la tutelle franque, Eudes tente de s'allier à un chef berbère en rebellion à l'autorité arabe. La chute de ce dernier le prive du soutien espéré, et Eudes est directement attaqué par les musulmans d'Espagne.

 732 9 : Les Sarrasins pillent l'Aquitaine, s'emparent de Bordeaux (Aquitaine)
27 photos
Pages supplémentaires sur : Eglises, Place de la Bourse, Statues et vitraux, Portes
[Ville]
Bordeaux
et prennent la route de Tours (Touraine)
19 photos
Pages supplémentaires sur : Basilique Saint Martin, Prieuré de Saint Cosme, L'île verte, Cathédrale Saint Gatien
[Ville]
Tours
.

Devant l'ampleur du desastre, Eudes d'Aquitaine n'a plus d'autres choix que d'appeler à l'aide Charles Martel
Maire du palais  
[vers 688 / 15 ou 22 octobre 741]
[Biographie]
Charles Martel
. Ce dernier ne rate pas cette occasion d'affermir son pouvoir sur cette région qui échappe de plus en plus au pouvoir franc.

les protagonistes

Du coté franc, le chef incontesté est le les maires du palais
font partie des grands officiers
 
Nombre de titulaires enregistrés dans le site : 3
[Dynastie ou titre] [Fonction]
maire du palais
Charles Martel
Maire du palais  
[vers 688 / 15 ou 22 octobre 741]
[Biographie]
Charles Martel
. Ce n'est pas le roi, ce dernier n'étant plus qu'un fantoche, mais c'est le véritable maître du royaume. C'est lui qui desormais dirige les opérations militaires. Il vient à la bataille de Poitiers pour stopper les raids de pillage des Sarrasins, mais aussi pour pousser ses pions en Aquitaine et y rétablir l'autorité franque.

Du coté musulman, l'armée est dirigé par l'émir Abd Al Rahman
Général sarrazin et gouverneur d'Andalousie
[? / 25 octobre 732]
[Biographie]
Abd-al-Rahman
, gouverneur de l'Espagne musulmane. Son armée n'est pas une armée de conquête, mais une troupe de pillage, lourdement chargée de butin.

le déroulement

Les sources musulmanes et franques divergent sur le deroulement de la bataille, chaque camp s'attribuant le mérite de l'engagement valeureux du combat.

Les historiens semblent s'accorder sur le scenario suivant :

L'assaut a probablement été lancé par Abd-Al-Rahman. Les assauts des cavaliers légers viennent s'écraser sur le mur des guerriers francs plus lourdement armés mais moins mobiles. Le combat est donc resté indécis, les atouts des uns compensant les atouts des autres.

A la fin de la journée, les deux camps en présence semblent à égalité, mais le camp musulman a reçu cependant un coup fatal dans la mort au combat de son chef. Ses troupes, privées de leur commandant, mettent donc à profit la nuit pour lever le camp en abandonnant butin et bagages. Au lever du jour, Charles Martel
Maire du palais  
[vers 688 / 15 ou 22 octobre 741]
[Biographie]
Charles Martel
est maître du terrain.

les conséquences

La première conséquence est l'arrêt de la troupe de pillage, et la mort du gouverneur de l'Espagne musulmane. Le premier objectif est donc rempli.

Cependant, les musulmans sont toujours maitres de Narbonne et continueront à semer le trouble dans le royaume franc jusqu'à ce que Pepin le Bref
Maire du palais puis roi des Francs   
[vers 715 / 24 septembre 768]
[Biographie]
Pépin le Bref
les rejette définitivement au delà des Pyrénées... où ils resteront présents en Espagne pendant plus de 7 siècles. La bataille de Poitiers n'a donc pas permis de chasser les musulmans de France, et encore moins d'Europe. Elle a par contre marqué le point d'arrêt de l'inexorable progression de l'Islam dans cette direction.

 759 10 : Prise de Narbonne : Fin de l'invasion des Sarrasins en France. Ils se maintiendront encore 750 ans en Espagne.
 2 janvier 1492 11 : Reddition de Boabdil. Fin du royaume musulman de Grenade et de 800 de Reconquista.

Charles Martel

Sur le plan qui était probablement le plus important pour Charles Martel, la reprise en main de l'Aquitaine, c'est le statu-quo : les francs sont plus que jamais présents, mais le duc Eudes réussit à sauver son autonomie. Là encore, c'est Pepin le Bref
Maire du palais puis roi des Francs   
[vers 715 / 24 septembre 768]
[Biographie]
Pépin le Bref
qui terminera le travail en faisant rentrer une Aquitaine qu'il aura du briser dans le giron du royaume franc.

 761 à 768 12 : Pepin le Bref
Maire du palais puis roi des Francs   
[vers 715 / 24 septembre 768]
[Biographie]
Pépin le Bref
reconquiert l'Aquitaine avec beaucoup de difficultés.