Charles Martel
Maire du palais
Naissance
vers 688
Mort
15 ou 22 octobre 741
Généalogie
Pas de blason
Maires du palaisMaire du palais
Début : 719 / Fin : 15 ou 22 octobre 741
Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
Haut de pagepas de paragraphe précédentUne difficile succession

Pépin de Herstal, le tout puissant maire du palais d'Austrasie, a réunifié le royaume franc, mais il n'ose s'emparer de la couronne. Il laisse donc le roi de Neustrie qu'il vient de battre sur le trône de manière symbolique et prend les titres de Dux et Princeps Francorum. La famille carolingienne prend ainsi le pouvoir 64 ans avant de s'emparer de la couronne.

 687 1 : Pépin de Herstal réunifit le royaume franc sous la couronne de Thierry III (roi de Neustrie).
 vers 688 2 : Naissance de Charles Martel.

C'est dans ce contexte que nait Charles, fils bâtard de Pépin de Herstal.

Son surnom de Martel lui a été ajouté bien après sa mort pour le differencier des autres Charles de sa dynastie (Charlemagne, Charles le Chauve, Charles le Gros, etc...). Ce surnom de Martel évoque vraisemblablement par l'image du marteau frappant l'enclume les coups qu'il assena à ses nombreux ennemis.

En orient, la civilisation arabe et sa toute nouvelle religion (l'Islam) connaissent une expansion fulgurante.

 647 3 : Les Arabes entament la conquête de l'Afrique du Nord.
 691 4 : Fin de la construction du Dôme du Rocher à Jerusalem.
 705 5 : Début de la construction de la mosquée des Omeyyades à Damas.
Dôme du Rocher - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de E. AugéMosquée des Omeyyades - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de E. Augé

Envahissant l'Afrique du Nord, ils franchissent le detroit de Gibraltar et pénètrent en Europe sous l'autorité de Tarik.

 711 6 : Les Arabes musulmans (les «Sarrasins») pénètrent en Espagne et battent le roi Roderic (Rodrigue).

En seulement 7 ans, ils vont submerger et anéantir le royaume des Wisigoths.

 711 7 : Les Arabes commencent à envahir le nord ouest de l'Inde.
Une difficile succession
Haut de pageLe fils de Pépin de HerstalLes Sarrasins

Au nord du théâtre de ces dramatiques evenements, le royaume franc est beaucoup plus absorbé par les querelles de succession suite à la mort du vrai maitre du royaume : le maire du palais Pépin.

 16 decembre 714 8 : Mort de Pépin de Herstal à Jupille en Belgique actuelle.

L'épouse légitime de Pépin de Herstal fait jeter Charles en prison. La Neustrie (épaulée par la Frise et l'Aquitaine) se soulève sous l'autorité de Rainfroi, maire du palais de Neustrie.

 715 9 : Charles Martel s'évade.

Charles Martel se fait reconnaître maire du palais d'Austrasie.

Charles Martel

Il matte les Neustriens.

 716 10 : Charles Martel bat les Neustriens à Amblève.
 21 mars 717 11 : Charles Martel bat les Neustriens à Cambrai.
 718 12 : Les Sarrasins sont maîtres de l'Espagne. Le royaume des Wisigoths a été rayé de la carte.
 718 13 : Echec du siège de Constantinople par les Arabes.
 719 14 : Charles Martel bat les Neustriens à Soissons. Il est maître du royaume franc.

Pour les mêmes raisons que son père, Charles Martel est obligé de laisser en place le mérovingien Chilpéric II.

Devant la menace des Sarrasins, l'Aquitaine se rapproche du royaume, mais garde une indépendance de fait.

 720 15 : Le duc Eudes d'Aquitaine signe la paix avec Charles Martel.
Les Sarrasins
Haut de pageUne difficile successionLe seul maître du royaume

Après avoir envahi l'Espagne et anéanti le royaume des Wisigoths, les Sarrasins passent les Pyrénées et pénètrent chez les Francs.

 720 16 : Les Sarrasins prennent Narbonne et mettent le pied en terre franque.

Au cours de campagnes de pillage, ils saccagent la vallée du Rhône et l'Aquitaine.

 721 17 : Eudes d'Aquitaine bat les Sarrasins près de Toulouse.
 725 18 : Les Sarrasins pillent la vallée du Rhône jusqu'à Sens.

Pendant ce temps, Charles Martel est surtout occupé à conquérir la Germanie.

 720 à 738 19 : Campagnes de Charles Martel en Germanie.

Pour s'affranchir de l'autorité royale, Eudes d'Aquitaine croit astucieux de s'allier aux Sarrasins. Cette alliance se révèle une catastrophe pour l'Aquitaine qui est attaquée par les Sarrasins par l'ouest et l'est...

 732 20 : Les Sarrasins pillent l'Aquitaine, s'emparent de Bordeaux et prennent la route de Tours.

Appelé au secours par Eudes, Charles Martel les intercepte et les stoppe dans les environs de Poitiers.

 25 octobre 732 21 : Charles Martel arrête à Poitiers le raid des Sarrasins d'Abd Al-Rahman.

Cette victoire marque l'arrêt de la progression des Arabes en Occident. Cependant, même s'ils n'iront pas plus loin, ils continuent leurs raids en terre franque.

 735 22 : Les Sarrasins sont maîtres d'Avignon et Arles.
 737 23 : Mort du roi Thierry IV. Charles Martel laisse le trône vacant.
 739 24 : Charles Martel, avec l'appui des Lombards, a reconquis la plupart des territoires francs envahis par les Sarrasins.

Il ne reste aux Sarrasins que la Septimanie, dont Narbonne. Pour les reconquerir, il faudra attendre Pépin le Bref.

Cavaliers musulmans
Le seul maître du royaume
Haut de pageLes Sarrasinspas de paragraphe suivant

Le pouvoir de Charles Martel est maintenant incontesté. Puisqu'il n'y a pas de roi, il est de fait le seul maître du royaume.

 15 ou 22 octobre 741 25 : Mort de Charles Martel à Quierzy. Ses fils Pépin et Carloman se partagent le pouvoir en tant que maires du palais.

Le pouvoir est partagé entre ses deux fils : Carloman gouverne en Austrasie et Pépin est duc de Neustrie, de Bourgogne et de Provence.

Cette personne est référencée dans l'ouvrage du père Anselme :

   - Tome I, p 23, dans la section « CHAPITRE II - Rois de France de la seconde race, dite des Carolingiens ».

Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (687) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 52
 - 2 (vers 688) : d'après le site de la BNF "data.bnf.fr" article
 - 3 (647) : d'après Wikipédia article
 - 4 (691) : d'après "le Monde au Moyen Age" de B. Merdrignac et P. Mérienne p 19
 - 5 (705) : d'après "le Monde au Moyen Age" de B. Merdrignac et P. Mérienne p 19
 - 6 (711) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome I, p 152
 - 7 (711) : d'après "atlas historique" de la Librairie Académique Perrin p 131
 - 8 (16 decembre 714) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I p 22
 - 9 (715) : d'après "Histoire de la France et des Français au jour le jour" d'A. Castelot et A. Decaux section 714-717
 - 10 (716) : d'après le site "Encyclopaedia Britannica" article
 - 11 (21 mars 717) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I p 23
 - 12 (718) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome I, p 152
 - 13 (718) :  d'après "les batailles de Poitiers", p 45
 - 14 (719) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 56
 - 15 (720) : d'après Wikipédia calendrier
 - 16 (720) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 56
 - 17 (721) : d'après "la chronologie de l'histoire de France" de JC Volkmann p 15
 - 18 (725) : d'après Wikipédia article
 - 19 (720 à 738) : d'après "la chronologie de l'histoire de France" de JC Volkmann p 15
 - 20 (732) : d'après "l'histoire de France en bandes dessinées" tome I, p 103
 - 21 (25 octobre 732) :  d'après "les batailles de Poitiers", p 17
 - 22 (735) : d'après "Histoire de la France et des Français au jour le jour" d'A. Castelot et A. Decaux section 734-741
 - 23 (737) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome I, p 423
 - 24 (739) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 56
 - 25 (15 ou 22 octobre 741) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I p 23
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 13 mars 2017 ]