l'édit de Caracalla
212
le contexte

A l'avenement de Caracalla - Marcus Aurelius Antoninus
Empereur romain  
[4 avril 188 / 8 avril 217]
[Biographie]
Caracalla
, la citoyenneté romaine (le «droit de cité») est le privilège des habitants de l'Italie.

Les habitants des autres régions de l'Empire ne pouvaient en bénéficier, hormis quelques exceptions qui disposaient d'une sorte de double statut (la citoyenneté de leur cité d'origine et la citoyenneté romaine).

Cet état de fait avait deux conséquences :

  • La citoyenneté romaine (et ses avantages) pouvait être obtenue après un certain nombre d'années de service dans les troupes auxiliaires de l'armée romaine. C'était l'un des principaux attraits de la carrière militaire.
  • Les impôts d'une grande partie de la population de l'Empire allait dans les caisses des cités dont les habitants étaient citoyens plutôt que dans le trésor impérial.

Légions romaines en marche - tiré de «Les Légions perdues» (série Alix de Jacques Martin)
Légions romaines en marche - tiré de «Les Légions perdues» (série Alix de Jacques Martin)
le contenu
 212 1 : L'édit de Caracalla - Marcus Aurelius Antoninus
Empereur romain  
[4 avril 188 / 8 avril 217]
[Biographie]
Caracalla
donne la citoyenneté romaine (le «droit de cité») à tous les habitants libres de l'Empire.

Par son édit (le vrai nom du texte est «Constitution Antonienne»), Caracalla - Marcus Aurelius Antoninus
Empereur romain  
[4 avril 188 / 8 avril 217]
[Biographie]
Caracalla
donne la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l'Empire, les esclaves sont donc exclus de cette mesure.

Tous les habitants libres de l'Empire bénificient désormais des avantages associés à la citoyenneté :

  • Droit de propriété
  • Droit de vote
  • Eligibilité à la magistrature
  • Droit d'intégrer la légion romaine
    (mieux payé et moins exposé que les auxiliaires)
  • Droit d'appel d'une décision de justice auprès du peuple romain

Voiture à porteur de notable romain - Photographie utilisée avec l'aimable autorisation de l'équipe du spectacle Jules César de Trans sur Erdre
Voiture à porteur de notable romain - Photographie utilisée avec l'aimable autorisation de l'équipe du spectacle Jules César de Trans sur Erdre
les conséquences

La première conséquence est une hausse significative des revenus du trésor impérial puisque tous les citoyens de l'Empire dépendent désormais de la fiscalité de Rome.

La seconde conséquence est la simplification radicale du droit romain, avec la disparition de fait des divers statuts locaux hérités des annexions.

Une dernière conséquence, moins facile à prévoir mais très dangereuse à long terme, est que la carrière militaire devient tout à coup beaucoup moins attrayante maintenant qu'il n'y a plus la carotte de la citoyenneté au bout. Les recruteurs militaires ont mangé leur pain blanc, et l'armée romaine va devenir de moins en moins regardante sur les troupes auxiliaires qu'elle emploie. A terme, l'armée romaine sera de plus en plus constituée de contingents germaniques, et l'Empire sera dévoré de l'intérieur.

Légions romaines en marche - tiré de «Les Légions perdues» (série Alix de Jacques Martin)
Légions romaines en marche - tiré de «Les Légions perdues» (série Alix de Jacques Martin)