le traité de Saint Clair sur Epte
automne 911
Pour en savoir plus sur le traité de Saint Clair sur Epte :
le contexte le contexte
l'anecdote l'anecdote
est-elle authentique? est-elle authentique?
le contenu le contenu
les conséquences les conséquences
Popularité
Classement selon le nombre de visites=26 sur 37Classement selon le nombre de visites=26 sur 37
Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
le contexte
Haut de pagepas de paragraphe précédentl'anecdote

Les Normands ravagent les cotes et les vallées françaises depuis un siècle. Malgré les efforts réels de la famille robertienne, les rois n'ont pas su régler le problème. Les campagnes de pillage des scandinaves s'enchainent en toute impunité.

Un carolingien va tenter un coup de poker audacieux : combattre le mal par le mal, ou plutôt tenter comme le faisaient jadis les romains de se concilier une partie de ses conquérants (par une concession de territoire) qui joueront le rôle de protecteurs face aux autres.

Les Normands - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1968
Les Normands - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1968
l'anecdote
Haut de pagele contexteest-elle authentique?

La rencontre entre le roi Charles le simple et le chef normand Rollon à lieu près de Saint Clair sur Epte.

Rollon renverse Charles le simple

Le chef normand vient y préter allégeance au roi de France, et promettre de se faire baptiser. En échange, le roi légitimera son contrôle des territoires de la basse Seine. Selon le protocole de l'hommage, le nouveau vassal doit embrasser le pied du roi.

Le fier Rollon refuse de plier le genou devant le roi franc. Devant l'insistance de l'entourage du roi, le chef normand trouve sa solution : il se saisit du pied du roi et l'amène a sa bouche tout en restant debout. Le roi se retrouve ainsi les jambes en l'air et se retrouve étalé au bas de son siège.

D'une posture humiliante pour le vassal, on est passé à un affront et un gros ridicule infligés au roi. Les normands font tellement peur que le roi et l'entourage royal ravalent l'affront et le traité est tout de même conclu.

est-elle authentique?
Haut de pagel'anecdotele contenu

Difficile à dire avec certitude, mais c'est peu probable.

Sans doute faut-il plus y voir une histoire malicieuse inventés par les normands, mais où transparait la terreur qu'inspiraient ces rudes scandinaves aux habitants des pays qu'ils rançonnaient.

le contenu
Haut de pageest-elle authentique?les conséquences

Dans le traité, le roi de France confit au chef Rollon le pays de Caux (la région englobant l'estuaire de la Seine, et le fleuve jusqu'à Rouen), territoire dont le chef normand avait déjà en pratique le contrôle. Ce qui était initialement le comté de Rouen est érigé en duché.

En retour, le chef Rollon s'engage à se faire baptiser et s'oblige à toutes les obligations d'un vassal féodal. Il doit donc l'assistance et la fidélité au roi. En particulier, il s'engage à s'opposer aux campagnes des autres pirates scandinaves qui voudraient remonter la Seine et menacer Paris et les autres provinces traversées par le fleuve.

Le chef de bande scandinave fait donc une entrée fracassante dans la pyramide féodale du royaume, entrant directement au plus haut echelon après le roi. Très rapidement, ce territoire donné aux normands prendra le nom de ses nouveaux maitres : la Normandie.

les conséquences
Haut de pagele contenupas de paragraphe suivant

Le traité de Saint Clair sur Epte sera le seul, mais ô combien bénéfique, succès du règne de Charles le simple.

Très rapidement, les normands vont s'assimiler à la culture et la population locale, au point de devenir des vassaux féodaux comme les autres.

Le duché sera sainement et efficacement administré, et deviendra l'une des provinces les plus riches et dynamiques du royaume. Il s'étendra très rapidement vers l'ouest, englobant tous les territoires cotiers jusqu'à la Bretagne, à laquelle ils infligeront de serieux coups de boutoir, amenant la chute de la royauté bretonne.

Un siècle et demi plus tard, le duc de Normandie sera suffisament puissant pour envahir le royaume d'Angleterre... mais celà c'est une autre histoire.

Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 20 avril 2017 ]