la conquête de l'Angleterre
Limites de la période
Début : 1064 = Edouard le confesseur tente de régler la succession. Choix en faveur de Guillaume de Normandie
Fin : 25 decembre 1066 = Guillaume le conquérant est couronné roi d'Angleterre à Westminster
Résumé
Le vieux roi Edouard le Confesseur n'a pas d'enfant. Pour éviter une guerre de succession, il tente de régler à l'avance la question. Selon les Normands, il désigne son cousin le duc de Normandie Guillaume, à qui il le fait annoncer par son beau-frère Harold. Selon les Saxons, le vieux roi se ravise sur son lit de mort et désigne finalement Harold.

A la mort du vieux roi, Harold s'installe sur le trône... et Guillaume conteste.

Guillaume rassemble alors une armée qui traverse la Manche et va battre Harold (tué au cours du combat) à Hastings. Guillaume victorieux est couronnée roi d'Angleterre.

Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
Haut de pagepas de paragraphe précédentLa succession d'Edouard

Le roi Edouard le confesseur, de dynastie danoise, a été mis sur le trône par les Normands. Il s'y est maintenu en ménageant les partis danois, angles et saxons. Vieux et sans enfants, il prévoie des difficultés dans sa succession.

Trois compétiteurs peuvent faire valoir des prétentions :

  • son petit-neveu Edgar Atheling qui n'a pas beaucoup de partisans
  • son beau-frère Harold Goldwinson, qui est le populaire chef du parti saxon
  • son petit cousin Guillaume qui est duc de Normandie

Edouard le confesseur
Sceau de Guillaume
le Conquérant
Guillaume le Conquérant - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

Selon toute vraisemblance, le choix du vieux roi (de culture, de parler et d'entourage normand) s'est porté sur le duc de Normandie. Pour accorder les deux plus puissants prétendants, Edouard envoie Harold en personne annoncer à Guillaume que c'est lui qui est choisi.

 1064 1 : Edouard le confesseur tente de régler la succession. Choix en faveur de Guillaume de Normandie.
La succession d'Edouard
Haut de pageEdouard le confesseurles préparatifs d'une invasion
 5 janvier 1066 2 : Mort du roi Edouard le confesseur.

Avant de mourir, le vieux roi s'entretient avec Harold. Ce dernier rapportera ensuite que le roi l'a alors désigné comme son successeur (on ne saura sans doute jamais si c'est vrai ou faux...).

Le lendemain, les notables se réunissent (leur assemblée s'appelle le Witangemot) et offrent la couronne à Harold, qui l'accepte.

Harold II d'Angleterre
 6 janvier 1066 3 : Harold II est désigné roi d'Angleterre.

 fin avril 1066 4 : Une étoile apparait dans le ciel anglais et est vue comme un mauvais présage (c'est la comète de Halley).
les préparatifs d'une invasion
Haut de pageLa succession d'Edouardla traversée

Tout ceci n'est pas du tout du goût du duc Guillaume qui s'estime spolié.

Il fait construire le plus vite possible une armada et rassemble des troupes. Son armée sera composée essentiellement de Normands, bien sur, mais aussi de mercenaires venus de toute la France, dont en particulier un fort contingent de Bretons.

Et ce n'est pas le roitelet de France qui peut empêcher son puissant vassal de rassembler une aussi prodigieuse armée pour aller conquérir l'Angleterre !

Eglise de Dives Eglise de Dives
 mi août 1066 5 : Les navires de Guillaume de Normandie sont rassemblés à l'embouchure de la Dives (près de Dives sur Mer dans le Calvados).

Les estimations du nombre de navire varient de 400 à 1000...

Les vents favorables se font désirer. Pour occuper ses troupes, Guillaume fait alors remonter la flotte jusqu'à l'embouchure de la Somme. Là, il faut encore attendre plusieurs semaines.

la traversée
Haut de pageles préparatifs d'une invasionHastings
 17 septembre 1066 6 : Les vent tournent. L'ordre d'embarquer est donné pour la flotte de Guillaume de Normandie.

Entre 8000 et 10.000 hommes (plus les chevaux) vont s'entasser sur les embarcations.

 28 septembre 1066 7 : L'armée de Guillaume de Normandie débarque sur le sol anglais à Penversey.

Harold n'est pas là pour l'en empêcher car il doit faire face à un autre débarquement, norvégien celui-ci, dans le nord de l'Angleterre. Il écrase les troupes du roi de Norvège à Stamfordbridge, puis redescend dans le sud pour faire barrage à Guillaume qui s'est installé à Hastings.

Angleterre en 1066
L'Angleterre en 1066
Haut de pagela traverséele roi d'Angleterre
Guillaume le conquérant
 13 octobre 1066 8 : Dans la nuit, les troupes d'Harold prennent position sur la colline de Senlac près d'Hastings.
 14 octobre 1066 9 : Les troupes de Guillaume de Normandie sortent d'Hastings et prennent position sur la colline de Telham.

Guillaume a réparti son armée en trois colonnes :

  • à gauche, les Bretons, Manceaux et Poitevins
  • au centre les Normands
  • à droite, des Flamands et des mercenaires de toute régions de France et d'Allemagne.

Chaque colonne est divisée en trois formations :

  • devant, les archers
  • au milieu, l'infanterie
  • derrière, la cavalerie.

Chevalier normand

Harold a installé ses troupes en position défensives. Après les premières volées de flèches, Guillaume lance infanterie et cavalerie à l'assaut.

Harold a fait amenager des fosses avec des pieux. L'aile gauche va donner dedans et se débande. Bretons, Manceaux et Poitevins refluent, talonnés par les Saxons. Dans le même temps, le bruit de la mort de Guillaume circule dans les rangs Normands, provoquant la stupeur. Guillaume, debout sur ses étriers et le casque relevé, se montre comme il peut. Son porte-etendard, Eustache de Boulogne, le suit en le montrant du doigt pour confirmer que c'est bien le duc de Normandie. Les troupes reprennent courage. Les saxons qui avaient poursuivi l'aile gauche en retraite sont taillés en pièces.

Harold II mortellement blessé

Les défenses des anglais sont enfoncées. Une flèche, tiré par un archer normand anonyme, vient se ficher dans l'oeil droit d'Harold. Le roi est mort, tout est perdu pour le camp anglais.

le roi d'Angleterre
Haut de pageHastingspas de paragraphe suivant
Westminster
Abbatiale de Westminster - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de P. Davodeau

Après Hastings et la mort d'Harold, tout est joué pour Guillaume. L'Angleterre est à sa merci. Il ne lui reste plus qu'à se faire couronner.

 25 decembre 1066 10 : Guillaume le conquérant est couronné roi d'Angleterre à Westminster.
Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (1064) :  d'après "la tapisserie de Bayeux" de Simone Bertrand, p 10
 - 2 (5 janvier 1066) : d'après "Histoire de la France et des Français au jour le jour" d'A. Castelot et A. Decaux section "La conquête normande"
 - 3 (6 janvier 1066) :  d'après "la tapisserie de Bayeux" de Simone Bertrand, p 18
 - 4 (fin avril 1066) :  d'après "la tapisserie de Bayeux" de Simone Bertrand, p 20
 - 5 (mi août 1066) :  d'après "la tapisserie de Bayeux" de Simone Bertrand, p 20
 - 6 (17 septembre 1066) :  d'après "la tapisserie de Bayeux" de Simone Bertrand, p 20
 - 7 (28 septembre 1066) :  d'après "Comment vivaient... les Normands" des éditions Fernand Nathan, p 8
 - 8 (13 octobre 1066) :  d'après "Comment vivaient... les Normands" des éditions Fernand Nathan, p 8
 - 9 (14 octobre 1066) :  d'après "Comment vivaient... les Normands" des éditions Fernand Nathan, p 8
 - 10 (25 decembre 1066) : d'après "le Monde au Moyen Age" de B. Merdrignac et P. Mérienne p 44
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 10 juillet 2017 ]