l'invasion des Cimbres et des Teutons
Limites de la période
Début : -113 = Cimbres et Teutons envahissent le Norique (Europe centrale)
Fin : -101 = Marius bat les Cimbres à Verceil
Résumé
Fuyant devant d'autres peuples, les Cimbres et les Teutons quittent l'Europe du nord et entament (comme les Celtes avant eux et les Germains après eux) une migration à la recherche d'une nouvelle terre. Ils sont bientôt rejoints par les Helvètes.

Rejetés par les Romains, les Belges et les Celtibères, ils ne parviennent pas à se fixer sur une terre. Ils errent pendant plusieurs années en Gaules, pillant, détruisant, mais ne réussissant pas à s'établir.

S'attaquant finalement à l'Italie, ils sont décimés par les armées de Marius. L'invasion est terminée, mais la Gaule est irrémédiablement ruinée.

Pour en savoir plus sur l'invasion des Cimbres et des Teutons :
Les origines Les origines
Les envahisseurs se rapprochent Les envahisseurs se rapprochent
Le pillage de la Gaule Le pillage de la Gaule
Face à Marius Face à Marius
Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
Les origines
Haut de pagepas de paragraphe précédentLes envahisseurs se rapprochent

Les historiens semblent s'accorder sur le fait que les Cimbres étaient originaires du nord de l'Europe, plus précisement de l'actuel Danemark. L'origine des Teutons est moins certaines, il est cependant probable qu'ils aient été les voisins des Cimbres sur les bords de la Baltique.

Ces deux peuples vont suivrent la même démarche que les Celtes avant eux et les Germains après eux : attaqués par un ennemi plus fort, ils partent avec biens et famille à la conquête d'une nouvelle terre. L'élément constitutif de ces communautés n'est pas la possession d'une terre précise mais l'appartenance à un peuple.

Vraisemblablement chassés de chez eux, les Cimbres migrent vers le sud, bientôt accompagnés des Teutons. C'est une migration lente (on s'arrête des mois à un endroit pour semer puis recolter) mais inexorable.

Au fur et à mesure de leur migration, les Cimbres et les Teutons vont entraîner avec eux plusieurs autres peuples, en particulier les Helvètes. Cependant, l'Histoire retiendra principalement le nom des deux peuples du nord.

Les envahisseurs se rapprochent
Haut de pageLes originesLe pillage de la Gaule

A force de se déplacer vers le sud, les Cimbres et les Teutons pénètrent en Europe centrale et entrent en contact avec les Romains.

Parcours des Cimbres et des Teutons
l'invasion des Cimbres et des Teutons
 -113 1 : Cimbres et Teutons envahissent le Norique (Europe centrale).
 -112 à -106 2 : Guerre de Rome contre la Numdie de Jugurtha. Victoire de Marius.

Ces derniers, se croyant menacés, envoient une armée et un consul (Papirius Carbo), qui sont écrasés par les envahisseurs à Noreia. Les Cimbres et les Teutons ne sont cependant à cette époque pas interessés par l'Italie et s'en tiennent à piller les Gaulois d'Illyrie.

Le pillage de la Gaule
Haut de pageLes envahisseurs se rapprochentFace à Marius

Repoussés, les Cimbres et les Teutons remontent ensuite vers les rives du Rhin. Avec l'aide des Helvètes, ils le franchissent et pénètrent en Gaule.

 -110 3 : Cimbres et Teutons passent le Rhin.

Les Belges stoppent leur avance. Les barbares se rabattent donc vers le sud et la vallée du Rhône. Comme les Germains quelques siècles plus tard, ils veulent obtenir des Romains des terres en échange d'une assistance militaire. L'époque n'est pas encore à ce genre de compromis, l'affrontement est donc inévitable.

Parcours des Cimbres et des Teutons
l'invasion des Cimbres et des Teutons

Les Romains envoient plusieurs armées les arrêter, pour protéger la Province. Quatre armées romaines sont ainsi successivement défaites soit par les Cimbres, soit par les Teutons, soit par les Helvètes.

 -107 4 : Les Helvètes battent les Romains dans le Languedoc.
 6 octobre -105 5 : Cimbres et Teutons battent les Romains près d'Orange.
Parcours des Cimbres et des Teutons
l'invasion des Cimbres et des Teutons

Les barbares mettent la Gaule à feu et à sang, pillant de nombreuses régions. Suffisament forts pour piller, ils ne réussissent cependant pas à s'établir, les Gaulois restant enfermés dans leurs inexpugnables oppidums (forteresses). Les Cimbres se concentrent sur l'Aquitaine et l'Espagne. Les Teutons s'attardèrent dans le centre de la Gaule, avant de rejoindre les Cimbres en Espagne.

Après deux ans de guerre farouche, les Celtibères refoulent les barbares qui repassent en Gaule.

 -103 6 : Les Celtibères chassent les Cimbres et les Teutons d'Espagne.

Ils sont une nouvelle fois repoussés par les Belges. Ne trouvant pas de terre où s'établir, les barbares décident alors de s'attaquer à l'Italie.

Face à Marius
Haut de pageLe pillage de la Gaulepas de paragraphe suivant

Les barbares décident une invasion concertée de la péninsule : Cimbres, Teutons et Helvètes pénètreront en Italie par trois voies différentes puis se retrouveront pour l'assaut décisif.


Parcours des Cimbres et des Teutons
l'invasion des Cimbres et des Teutons

Ils ont cependant en face d'eux un tacticien hors pair : Marius, le héros de la guerre contre Jugurtha. Marius va attaquer ces peuples séparément, et remporter sur eux une victoire totale.

 -102 7 : Marius bat les Teutons à Aix.
 -101 8 : Marius bat les Cimbres à Verceil.
Marius - Photographie utilisée avec l'aimable autorisation de l'équipe du spectacle Jules César de Trans sur Erdre
Marius - Photographie utilisée avec l'aimable autorisation de l'équipe du spectacle Jules César de Trans sur Erdre

Les Helvètes arrivèrent seuls au point de rendez-vous. Les Romains leur firent savoir la perte de leurs alliés, ils se retirèrent donc prudemment et réussissent enfin à s'établir en Suisse. Nous les retrouverons quelques décennies plus tard (à nouveau délogés de chez eux et à la recherche d'une terre nouvelle) attaquant les Eduens et initiant sans le savoir la Guerre des Gaules, mais il s'agit là d'une autre histoire...

A l'issue du terrible épisode de l'invasion des Cimbres et des Teutons, ces deux peuples sont détruits faute d'avoir pu trouver une terre où s'établir. Rome est intacte, et plus puissante que jamais (elle verra dans quelques mois naître le petit Jules César. La Gaule, elle, sort ravagée et très affaiblie. La culture celtique reste flamboyante dans les îles britanniques (épargnées par le désastre), mais sur le continent le coup a été très dur. La Gaule ne s'en relevera pas et tombera quatre decennies plus tard toute mûre dans les mains des Romains.

Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (-113) : d'après "chronologie de l'histoire ancienne" de Y. Papin p 62
 - 2 (-112 à -106) : d'après "chronologie de l'histoire ancienne" de Y. Papin p 62
 - 3 (-110) : d'après "chronologie de l'histoire ancienne" de Y. Papin p 62
 - 4 (-107) : d'après Wikipédia article Helvètes
 - 5 (6 octobre -105) : d'après "chronologie de l'histoire ancienne" de Y. Papin p 62
 - 6 (-103) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 19
 - 7 (-102) : d'après "chronologie de l'histoire ancienne" de Y. Papin p 62
 - 8 (-101) : d'après "chronologie de l'histoire ancienne" de Y. Papin p 62
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 13 mars 2017 ]