le traité de Bretigny
8 mai 1360
Pour en savoir plus sur le traité de Bretigny :
Contexte Contexte
Contenu Contenu
Conséquences Conséquences
Popularité
Classement selon le nombre de visites=31 sur 37Classement selon le nombre de visites=31 sur 37
Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
Contexte
Haut de pagepas de paragraphe précédentContenu

Le roi Jean II le bon vient de se faire stupidement capturer à la bataille de Poitiers par le prince noir. La catastrophe pour le royaume réside dans cette capture plus que dans la défaite elle même.

 19 septembre 1356 1 : Désastre français à la bataille de Poitiers. Le roi Jean II est prisonnier du prince de Galles.

Un traité s'impose pour régler les conséquences de la captivité du monarque, à commencer par sa rançon.

Contenu
Haut de pageContexteConséquences
 8 mai 1360 2 : Traité de Bretigny.

Le traité n'est conclu que 4 ans après la défaite et le début de la captivité du roi.

Les conditions sont de 2 ordres :

  • Territoriales : le royaume est dépecée au profit de l'Angleterre qui acquiert en propre (sans vassalité) le sud ouest du pays.
  • Financières : Le roi Jean ne sera libéré que contre une très lourde rançon et des otages.

Le roi d'Angleterre renonce à ses prétentions sur la couronne de France.

France de Bretigny
La France partagée au traité de Bretigny
Conséquences
Haut de pageContenupas de paragraphe suivant

D'un point de vue financier, la rançon du roi Jean pesera lourd dans les finances. Il faudra même qu'il rentre en personne (laissant un de ses fils en otage pour le remplacer) pour achever de la rassembler.

C'est à cette occasion qu'on commencera à frapper des pièces à l'effigie du souverain.

D'un point de vue territorial, il faudra les efforts acharnés de du Guesclin pendant tout le règne de Charles V pour reconquerir pas à pas tous les territoires perdus. A la fin du règne du sage roi, les effets de ce desastreux traité seront enfin gommés.

Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (19 septembre 1356) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 105
 - 2 (8 mai 1360) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 105
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 20 avril 2017 ]