Louis XV
le bien aimé/le bien haï
Roi de France
Les héritiers de Louis XIV

A la fin de son règne, Louis XIV peut croire sa succession assurée : un fils, trois petits-fils, trois arrières-petit-fils.

Anne d'Autriche Reine de France (1601 à 1666)Anne d'Autriche Reine de France (1601 à 1666)
Louis XIII Roi de France (1601 à 1643)Louis XIII Roi de France (1601 à 1643)
Marie-Thérèse d'Autriche Reine de France (1638 à 1683)Marie-Thérèse d'Autriche Reine de France (1638 à 1683)
Louis XIV Roi de France (1638 à 1715)Louis XIV Roi de France (1638 à 1715)
Mme de Montespan (1640 à 1707)Mme de Montespan (1640 à 1707)
Philippe Ier Duc d'Orléans (1640 à 1701)Philippe Ier Duc d'Orléans (1640 à 1701)
la Palatine (1652 à 1722)la Palatine (1652 à 1722)
Marie Anne de Bavière (1660 à 1690)Marie Anne de Bavière (1660 à 1690)
Louis de France le grand Dauphin (1661 à 1711)Louis de France le grand Dauphin (1661 à 1711)
Françoise Marie Fille légitimée (1677 à 1749)Françoise Marie Fille légitimée (1677 à 1749)
Philippe II Régent (1674 à 1723)Philippe II Régent (1674 à 1723)
Louis de France Duc de Bourgogne (1682 à 1712)Louis de France Duc de Bourgogne (1682 à 1712)
Marie Adélaïde de Savoie (1685 à 1712)Marie Adélaïde de Savoie (1685 à 1712)
Philippe V Roi d'Espagne (1683 à 1746)Philippe V Roi d'Espagne (1683 à 1746)
Charles de France Duc de Berry (1686 à 1714)Charles de France Duc de Berry (1686 à 1714)
Louis XV Roi de France (1710 à 1774)Louis XV Roi de France (1710 à 1774)

En deux ans, il va presque tous les voir mourir par les efforts conjugués de la maladie et des médecins.

Louis de Bourgogne

Tout d'abord le Grand Dauphin meurt de la petite vérole. Le roi prend en main la formation de son petit-fils Louis, duc de Bourgogne et nouveau Dauphin. Le jeune homme est prometteur, et il a été formé auparavant par le grand Fénelon. C'est le petit-fils préféré du vieux roi.

Le Dauphin Louis est marié à Marie Adélaïde de Savoie, dont il est éperdument amoureux. Quand la Dauphine meurt d'une pneumonie, il se laisse mourir de chagrin et la suit dans la tombe au bout d'une semaine.

Ce drame ébranle le vieux roi. Le Dauphin a eu trois fils. Le premier est mort, les deux autres sont en bas âge. Ils attrapent la rougeole. On les baptise en catastrophe, leur donnant à tous deux le prénom Louis "au cas où". Si les deux enfant trépassent, le plus proche héritier est le roi d'Espagne, on force donc Philippe V à renoncer à ses droits sur la couronne. Il y consent du bout des lèvres. S'adressant à son dernier petit-fils (Charles de Berry), Louis XIV lance « il ne me reste plus que vous ! ».

On appelle les médecins à la rescousse. Ces braves gens auscultent, saignent, diagnostiquent, resaignent, bref en un mot achèvent. Les efforts conjugués des praticiens et de la maladie viennent à bout du premier enfant.

La nourrice du dernier arrière petit-fils en vie arrache son protégé aux médecins. C'est à elle que le futur Louis XV doit la vie. Cependant, nul ne croit à la guérison de l'enfant.

Quand le duc de Berry se tue dans un accident de chasse, les derniers espoirs de Louis XIV sont réduits à néant. Quand le vieux roi meurt, laissant un enfant moribond, c'est pour abandonner la Régence à son neveu Philippe d'Orléans (qu'il a toujours détesté) tandis que l'Europe attend une guerre de succession de France aussi meurtrière que celle d'Espagne.

Que serait-il advenu si l'enfant avait succombé? Les difficultés du début de la Régence laissent augurer le pire : une guerre de succession de France à la fois civile et étrangère avec de multiples partis... Le duc d'Orléans, héritier légal le plus proche ; le roi d'Espagne, héritier le plus légitime ; les fils légitimés de Louis XIV (fils des favorites)... et le reste de l'Europe qui s'en mèle en tentant de profiter de l'anarchie !

Heureusement, grâce à la persévérance et aux bons soins de sa nourrice, l'enfant chétif va guérir et survivre. Le soulagement est tel que le pauvre petit roi orphelin devient immédiatement « Louis XV le Bien Aimé ».

La succession de Louis XIV

Le Roi Soleil, qui détestait son neveu d'Orléans, avait concocté un système de régence bien verrouillé, où le pouvoir de Philippe d'Orléans était fortement entravé par les fils légitimés. Le duc d'Orléans fait casser le testament de Louis XIV - le roi soleil
Roi de France    
[5 septembre 1638 / 1er septembre 1715]
  
[Biographie]
Louis XIV
par le Parlement de Paris.

D'un côté il se donne ainsi les mains libres vis-à-vis des fils légitimés, mais d'un autre côté il se les lie lui-même vis-à-vis du Parlement auquel il a implicitement redonné un rôle politique. Les « robes rouges » relèvent le tête.

 15 septembre 1715 9 : Le Parlement retrouve son droit de Remontrance au souverain.
8 ans de Régence
Philippe d'Orléans

Le royaume a été ruiné par le règne de Louis XIV. Le ministre John Law
Financier
[21 avril 1671 / 21 mars 1729]
[Biographie]
John Law
tente une audacieuse réforme avec l'introduction de la monnaie papier.

Cette idée est trop en avance sur son temps. Elle suscite la spéculation et se termine par le premier krach de l'Histoire et en banqueroute pour le royaume.

 22 mars 1720 13 : Fermeture de la Bourse rue de Quincampoix.

L'Espagne, qui a tant été rabaissée lors de l'accession au trône de son roi Philippe V, veut prendre sa revanche et récupérer ses possessions européennes. Elle déclenche donc une guerre.

 1718 à 1720 16 : Guerre contre l'Espagne.

Les Espagnols fomentent une insurrection à Paris (Ile de France)
35 photos
Pages supplémentaires sur : Louvre, Notre Dame, Sainte Chapelle, Montmartre, Panthéon, Eglises, Palais, Places
[Ville]
Paris
pour affaiblir le Régent. La France entre alors dans la guerre aux côtés de l'Angleterre, l'Empire et les Province Unies.

 27 novembre 1721 19 : Exécution du bandit Cartouche.
Montesquieu
Le Bien Aimé

Le début du règne se fait sous la direction du cardinal de Fleury que le roi orphelin considère comme un père :

  • Redressement financier, essor de l'industrie
  • Rénovation des voies de communication, essor du commerce
  • Difficultés parlementaires et religieuses (jansénisme)

 24 mars 1730 27 : Le droit de remontrance du Parlement est restreint.
 18 août 1732 28 : Le droit de remontrance du Parlement est restreint.

 12 septembre 1733 30 : Stanislas Lecsinski est proclamé roi de Pologne.

Cette affaire purement polonaise dégénère en guerre européenne. La France y rentre car un des deux compétiteurs est père de la reine.

 1733 à 1738 33 : Guerre de succession de Pologne.

L'affrontement oppose le camp de la France et de l'Espagne à celui de la Russie, l'Autriche et la Saxe.

L'empereur Charles VI meurt. Une «pragmatique sanction» enterinée par l'Europe entière devait permettre à sa fille Marie-Thérèse de lui succéder. Une guerre de succession se déclenche néanmoins, qui sert avant tout les interêts de la Prusse (qui met la main sur la Silésie) et ceux de l'Angleterre (qui a les mains libres dans les colonies).

 16 decembre 1740 36 : La Prusse envahit la Silésie.
 1741 à 1748 37 : Guerre de succession d'Autriche.

Ce nouvel affrontement oppose la coalition France, Espagne, Bavière et Prusse à celle Autriche, Provinces Unies et Angleterre.

 11 mai 1745 39 : Victoire de Fontenoy. C'est le fameux «Messieurs les Anglais tirez les premiers».

Le soir de Fontenoy, le roi emmène son fils (qui est le père du futur Louis XVI) sur le champ de bataille pour voir l'atroce enchevêtrement de cadavres. Il lui dit « Voyez ce que coûte une victoire! Le sang de nos ennemis reste le sang des hommes, la vraie gloire est de l'épargner ».

bataille de Fontenoy - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1940
 18 octobre 1748 41 : Traité d'Aix la Chapelle : la grande gagnante de la guerre de succession d'Autriche est la Prusse.
Le Bien Haï
Louis XV

Les tensions persistent en Europe :

  • rivalité entre la France et l'Angleterre pour le commerce maritime et la possession des colonies.
  • rivalité entre la Prusse et l'Autriche pour la possesson de la Silésie et l'hégémonie en Allemagne.

Ces tensions débouchent sur la guerre de Sept Ans.

La guerre est d'abord un conflit généralisé opposant le camp de l'Angleterre et de la Prusse à celui de la France et de l'Autriche, rejoints plus tard par la Suède et la Russie.

Les artistes, protégés par la favorite Madame de Pompadour, ne servent plus la gloire du régime comme au temps de Louis XIV - le roi soleil
Roi de France    
[5 septembre 1638 / 1er septembre 1715]
  
[Biographie]
LouisXIV
. Au contraire, ils alimentent la contestation des salons parisiens et prêchent dans l'opinion la cause de Frédéric II de Prusse, prototype du «despote éclairé» qui plaît tant aux penseurs du temps. Le grand Voltaire, qui entretient des liens d'amitié avec le roi de Prusse, est de ces penseurs.

Le roi Frédéric II de Prusse bat séparément la France, puis l'Autriche et enfin la Russie qui se révèlent incapables de coordonner leurs actions. Le conflit se sépare bientôt en deux conflits parallèles : France contre Angleterre et Prusse contre Autriche.

 18 septembre 1759 47 : Perte de Québec.
 8 septembre 1760 48 : Capitulation de Montréal.
 15 août 1761 49 : «Pacte de famille» entre les Bourbons de France, d'Espagne et d'Italie.

La France perd la totalité de son premier Empire colonial au profit de l'Angleterre : Louisiane, Sénégal, Canada, Antilles et Inde. Seuls la Martinique, la Guadeloupe et cinq comptoirs commerciaux d'Inde (dont Pondichery) sont sauvés. L'opinion publique reproche au roi l'abaissement de la France ; Louis XV est devenu le «Bien Haï».

Choiseul n'est pas premier ministre, mais titulaire de trois ministères (affaires étrangères, guerre et marine). Le bilan de son action est :

  • réorganisation de l'armée et reconstruction de la marine.
  • tentative de résolution des problèmes religieux par le bannissement des jésuites.
  • graves révoltes parlementaires.

 9 mars 1764 52 : Les jésuites sont bannis de France.
 15 mai 1768 53 : Achat de la Corse à la république de Gênes.

Pour compenser la perte du Canada, Choiseul rachète la Corse aux Génois, ajoutant de nouveaux problèmes car il faudra prendre le contrôle de l'île par la force.

Choiseul est renvoyé. La comtesse du Barry a remplacé madame de Pompadour dans le rôle de facorite. Elle cristallise sur elle la haine populaire.

Statue de Napoléon

Les dernières années du règne se font sous les ministères du Triumvirat :

  • Chancelier Maupéou : réforme et abaissement des Parlements.
  • Abbé Ternay : redressement partiel des finances.
  • Duc d'Aiguillon : politique étrangère désastreuse.

 23 fevrier 1771 57 : Réforme de Maupéou = Parlement de Paris remplacé par 6 Conseils supérieurs.

Quand le roi meurt au terme de soixante ans de règne (l'un des plus longs de l'Histoire), il est detesté. On transporte le cercueil la nuit de Versailles (Ile de France)
9 photos
Pages supplémentaires sur : Cour intérieure, Galerie des glaces
[Palais]
Versailles
à Saint Denis pour éviter les huées des spectateurs.

cortège funèbre de Louis XV - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1940