la Renaissance
Page précédente : l'universelle aragne
Niveau supérieur : les temps modernes
Page suivante : les guerres de religion
Limites de la période
Début : 30 août 1483 = Mort de Louis XI
Fin : 3 avril 1559 = Traité de Cateau-Cambrésis avec Philippe II d'Espagne et Elisabeth Ière d'Angleterre
Résumé
La Renaissance, c'est un vaste mouvement européen de mutation culturelle et économique. Sur le plan culturel, elle s'appuie sur la redécouverte des merveilleuses oeuvres antiques, qui sont prises comme modèles (au détriment des non moins merveilleuses oeuvres médiévales qui tombent en désuétude). Les grands noms de ce renouveau culturel sont Rabelais, Montaigne, du Bellay, Ronsard, Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël... Sur le plan économique, c'est la naissance du capitalisme moderne.

C'est l'époque des grandes découvertes. Christophe Colomb découvre l'Amérique.

Sur le plan politique, après la neutralisation des derniers grands féodaux remuants et dangereux, la France est pacifiée. Les châteaux cessent d'être défensifs et deviennent de magnifiques palais d'apparat, en particulier les merveilleux châteaux du val de Loire.

Le danger n'est plus intérieur, ni même anglais. Le nouvel et redoutable ennemi est l'archiduc d'Autriche : les Habsbourgs. Maîtres de l'Autriche, des Flandres et de l'Allemagne, ils vont bientôt mettre la main sur l'Espagne et les richesse du Nouveau Monde. L'Italie sera le champ de bataille de cette lutte où l'empire Habsbourg recherche une unité territoriale et la France veut éviter son encerclement complet. Ces interminables guerres épuiseront l'Europe et monopoliseront l'attention des souverains. Ces derniers ne verront pas monter les dissentions religieuses puis politiques entre catholiques et protestants... Quand ils ouvriront les yeux, il sera trop tard.

Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
Les Guerres d'Italie
Haut de pagepas de paragraphe précédentPourquoi des guerres en Italie?Page suivante (les guerres de religion)
Pourquoi des guerres en Italie?
Haut de pageLes Guerres d'ItalieLes derniers féodaux remuantsPage suivante (les guerres de religion)

Les guerres d'Italie apparaissent souvent comme une folie aventureuse et une chimère. Il y a un peu de cela dans l'escapade de Charles VIII, mais les buts de Louis XII et surtout de François Ier sont différents et beaucoup plus refléchis. Ils découlent d'une analyse réaliste du nouvel echiquier européen :

Ce siècle est celui des Habsbourgs. Les grands archiducs autrichiens possèdent en propre de nombreux territoires (en particulier l'Autriche et les Flandres). Le Saint Empire étant ingouvernable sans leur soutien, la couronne impériale (restant en théorie élective) leur est invariablement donnée : ils contrôlent donc en plus l'Allemagne.

Dans le même temps, la Castille et l'Aragon se sont unis et chassent les derniers musulmans de la péninsule ibérique. Ils découvrent le Nouveau Monde et mettent la main sur une source fabuleuse de richesse (en provoquant un atroce génocide des civilisations précolombiennes). C'est le siècle d'or de l'Espagne.

Bientôt, les Habsbourgs mettront la main sur l'Espagne et contrôleront ainsi quasiment toute l'Europe. Le rêve d'une Europe unifiée est à leur portée. Une seule chose les arrête encore : leur Empire (comme jadis les territoires de Charles le Téméraire) est en deux morceaux (les Flandres et l'Empire d'un coté, l'Espagne de l'autre). Il leur manque l'Italie et l'accès à la Méditerranée pour l'unifier. Il ne leur resterait plus qu'à submerger de toute part une France encerclée pour être maîtres d'une Europe autrichienne.

L'Europe a donc profondément changé : l'ennemi n'est plus le roi d'Angleterre (qui ne possède plus en France que la place de Calais, alors que l'Angleterre s'est affablie par la guerre civile des 2 roses) mais l'archiduc d'Autriche. Les Guerres d'Italie sont ainsi le début de l'inévitable affrontements entre Habsbourgs et Valois, entre les Impériaux qui veulent gagner la compacité de leur territoire (et l'hégémonie en Europe) et les Français qui veulent empêcher leur encerclement tant qu'il est encore temps.

Les derniers féodaux remuants
Haut de pagePourquoi des guerres en Italie?La 1ère guerre d'ItaliePage suivante (les guerres de religion)

Le jeune Charles VIII est trop jeune à la mort de Louis XI, la régence est assurée par sa soeur aînée Anne de Beaujeu (que Louis XI appelait avec sa mysogynie habituelle «la moins folle des femmes»). Le duc François II de Bretagne et le duc Louis d'Orléans (cousin du roi qui ignore encore qu'il sera un jour Louis XII) entrent en rébellion contre la régente : c'est la Guerre Folle.

 22 août 1485 1 : En Angleterre, les Lancastriens gagnent la bataille de Bosworth. Mort du roi Richard III et avenement d'Henri VII. Fin de la guerre des roses.
 1485 à 1488 2 : Guerre Folle.
Louis d'Orléans - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum
Détails du gisant

La révolte est matée. Louis d'Orléans passera 3 ans en prison.

 1487 3 : Bartolomeo Diaz passe le premier le Cap de Bonne Esperance (eh non, ce n'est pas Vasco de Gama).
 9 septembre 1488 4 : Mort de François II de Bretagne. Sa fille Anne de Bretagne devient duchesse de Bretagne à 11 ans.

Reprenant la politique de son père, c'est à dire tenter de transformer l'autonomie de gestion des ducs de Bretagne en indépendance totale vis à vis de la France, Anne de Bretagne joue le tout pour le tout en se plaçant dans le camp des Habsbourgs.

 19 decembre 1490 5 : Mariage par procuration d'Anne de Bretagne et de l'archiduc d'Autriche Maximilien.

Ce mariage, conclu sans l'autorisation du roi, est une provocation que la régente ne peut laisser passer : en donnant la Bretagne aux Habsbourgs, Anne de Bretagne créé un nouveau front à l'ouest dans l'inévitable futur conflit entre les Français et les Habsbourgs.

Anne de Bretagne - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

L'armée royale assiège Anne de Bretagne dans Rennes. Anne de Beaujeu revoit en catastrophe la politique matrimoniale de son frère : on renvoit à Maximilien d'Autriche sa fille (que Charles VIII devait épouser et qui était déjà à la cour de France) et on oblige Anne de Bretagne à épouser Charles VIII. En un mot : on renvoie à l'archiduc d'Autriche sa fille et on lui prend sa femme !

Château de Langeais
 6 decembre 1491 6 : Mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne au château de Langeais.

Pour empêcher que la situation ne se reproduise, et pour s'assurer de la future incorporation de la Bretagne dans le domaine royal, il est stipulé dans le contrat de mariage que si Charles VIII meurt sans héritier mâle, Anne de Bretagne doit épouser son successeur.

 2 janvier 1492 7 : Reddition de Boabdil. Fin du royaume musulman de Grenade et de 800 de Reconquista.
 12 octobre 1492 8 : Christophe Colomb découvre l'Amérique.
La 1ère guerre d'Italie
Haut de pageLes derniers féodaux remuantsLouis XII et le MilanaisPage suivante (les guerres de religion)

Charles VIII veut, contre l'avis de ses conseillers, faire valoir ses droits sur le royaume de Naples (hérités du roi René).

 1495 à 1497 9 : 1ère guerre d'Italie.

La guerre commence en promenade militaire avec la conquête sans coup férir du royaume de Naples. Cependant, une vaste coalition se forme autour des Habsbourgs (les princes italiens, le Pape et le roi d'Aragon). L'armée française doit se replier précipitamment. La victoire de Fornoue ne doit pas faire illusion : elle permet juste de ne pas changer la retraite en débâcle catastrophique.

Charles VIII
Vue du château
 1498 10 : Vasco de Gama découvre la route maritime des Indes.
 7 avril 1498 11 : Mort de Charles VIII. Avenement de Louis XII.

Charles VIII meurt prématurément, sans fils, en se cognant à une boiserie du château d'Amboise. Il ne laisse que des filles qui, selon la loi salique, ne peuvent lui succéder. La couronne revient donc à son cousin Louis d'Orléans.

Louis XII et le Milanais
Haut de pageLa 1ère guerre d'ItalieDe Marignan à PaviePage suivante (les guerres de religion)

A la mort de Charles VIII, le plus proche héritier mâle est le duc Louis d'Orléans (arrière-petit-fils de Charles V, petit-fils de Louis d'Orléans et de Valentine Visconti). Il divorce d'avec Jeanne (fille de Louis XI) et épouse Anne de Bretagne en application du contrat de mariage de 1491.

 8 janvier 1499 12 : Mariage de Louis XII avec Anne de Bretagne au château des ducs de Nantes.
Statue de Louis XII
Jeanne de Bourbon Reine de France (1338 à 1378)Jeanne de Bourbon Reine de France (1338 à 1378)
Charles V Roi de France (1338 à 1380)Charles V Roi de France (1338 à 1380)
Charles VI Roi de France (1368 à 1422)Charles VI Roi de France (1368 à 1422)
Valentine Visconti (1366 à 1408)Valentine Visconti (1366 à 1408)
Louis Ier Duc d'Orléans (1372 à 1407)Louis Ier Duc d'Orléans (1372 à 1407)
Charles VII Roi de France (1403 à 1461)Charles VII Roi de France (1403 à 1461)
Marie de Clèves (1426 à 1487)Marie de Clèves (1426 à 1487)
Charles Ier Duc d'Orléans (1391 à 1465)Charles Ier Duc d'Orléans (1391 à 1465)
Louis XI Roi de France (1423 à 1483)Louis XI Roi de France (1423 à 1483)
Charles VIII Roi de France (1470 à 1498)Charles VIII Roi de France (1470 à 1498)
Anne de Bretagne Reine de France (1477 à 1514)Anne de Bretagne Reine de France (1477 à 1514)
Louis XII Roi de France (1462 à 1515)Louis XII Roi de France (1462 à 1515)

Cette fois, Anne de Bretagne n'est plus assiégée dans Rennes, elle peut négocier un contrat évitant l'absorption de la Bretagne dans le domaine royal :

  • Elle reste duchesse de Bretagne en titre (Louis XII n'est donc pas duc de Bretagne).
  • La Bretagne ira à sa fille aînée, et pas à son fils aîné.

Par cette dernière clause astucieuse, Anne pense éviter à la Bretagne d'être englobée dans le domaine royal, puisque sa fille ne pourra ni hériter de la France (à cause de la loi salique) ni être mariée au roi (puisqu'il sera son frère).

Notons au passage que le mariage arrangé (comme tous les mariages princiers du temps) passe pour avoir été (une fois n'est pas coutume) un mariage heureux.

 1499 13 : Amerigo Vespucci aborde le continent américain (baptisé ainsi en 1507) et va jusqu'à l'Amazone.
 22 septembre 1499 14 : Traité de Bâle : Les cantons suisses sont en pratique indépendants (échappent à la tutelle de l'Empire).
Château Sforza - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de F. Reynes

Louis XII (par sa grand-mère Valentine Visconti) est l'héritier légitime du Milanais. Pour le récupérer, il s'enlise à son tour dans les guerres d'Italie.

 1499 à 1513 15 : Louis XII défend ses droits sur le Milanais.
 4 fevrier 1508 16 : Maximilien Ier est couronné empereur du Saint Empire.

De victoires en défaites, les guerres s'étalent sur de nombreuses années, pour aboutir à l'expulsion complète des Français de l'Italie. Les Suisses poursuivent les troupes françaises jusqu'en Bourgogne !

Le principal ministre de Louis XII est le cardinal d'Amboise. Le règne est prospère et le roi s'offre le privilège envié de baisser réellement les impôts.

 9 janvier 1514 17 : Mort d'Anne de Bretagne.

A la mort de Louis XII, Anne de Bretagne ne lui a donné que des filles. Il restera donc le seul roi de la branche des « Valois-Orléans ». La couronne va passer à son jeune cousin François d'Angoulême (lui aussi petit-fils de Louis d'Orléans et Valentine Visconti). Tous les efforts d'Anne de Bretagne ont été vains : c'est précisément à ce cousin que Louis XII a marié (non sans malice) leur fille aînée Claude. Malgrè tous les efforts de sa mère, l'héritière de la Bretagne sera donc mariée au roi de France !

Anne de Bretagne - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de F. Reynes

Claude de France apporte la Bretagne en dot à son mariage. Elle a laissé son nom aux prunes « Reine Claude ».

De Marignan à Pavie
Haut de pageLouis XII et le MilanaisLes Châteaux du val de LoirePage suivante (les guerres de religion)

Cousin de Louis XII, François Ier est le premier « Valois-Angoulème ».

Jeanne de Bourbon Reine de France (1338 à 1378)Jeanne de Bourbon Reine de France (1338 à 1378)
Charles V Roi de France (1338 à 1380)Charles V Roi de France (1338 à 1380)
Charles VI Roi de France (1368 à 1422)Charles VI Roi de France (1368 à 1422)
Valentine Visconti (1366 à 1408)Valentine Visconti (1366 à 1408)
Louis Ier Duc d'Orléans (1372 à 1407)Louis Ier Duc d'Orléans (1372 à 1407)
Charles VII Roi de France (1403 à 1461)Charles VII Roi de France (1403 à 1461)
Marie de Clèves (1426 à 1487)Marie de Clèves (1426 à 1487)
Charles Ier Duc d'Orléans (1391 à 1465)Charles Ier Duc d'Orléans (1391 à 1465)
Louis XI Roi de France (1423 à 1483)Louis XI Roi de France (1423 à 1483)
Charles VIII Roi de France (1470 à 1498)Charles VIII Roi de France (1470 à 1498)
Anne de Bretagne Reine de France (1477 à 1514)Anne de Bretagne Reine de France (1477 à 1514)
Louis XII Roi de France (1462 à 1515)Louis XII Roi de France (1462 à 1515)
Louise de Savoie (1476 à 1531)Louise de Savoie (1476 à 1531)
Claude de France Reine de France (1499 à 1524)Claude de France Reine de France (1499 à 1524)
François Ier Roi de France (1494 à 1547)François Ier Roi de France (1494 à 1547)
François Ier - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

Le début du règne est prometteur avec la conquête du Milanais et la célèbre victoire de Marignan si chère aux écoliers.

 13 et 14 septembre 1515 18 : Victoire française à la bataille de Marignan..
 29 novembre 1515 19 : Traité de Fribourg : «Paix Perpétuelle» avec les Suisses. Jamais traité ne porta si bien son nom!.
 22 mars 1516 20 : L'archiduc d'Autriche Charles devient roi d'Espagne.
 31 octobre 1517 21 : Luther énonce ses 95 thèses contre les indulgences : Le luthérianisme apparaît en Allemagne.
Europe de Charles Quint
L'Europe à l'époque de Charles Quint

En plus du Saint Empire, les Habsbourgs détiennent maintenant l'Espagne. La France est presqu'encerclée. Pour briser cet encerclement, François Ier tente de se faire élire à la tête du Saint Empire, mais sans succès :

Clos-Lucé
 2 mai 1519 22 : Mort de Léonard de Vinci au Clos-Lucé à Amboise.
 28 juin 1519 23 : Charles Quint est élu empereur.
 1519 à 1521 24 : Hernan Cortés détruit l'empire aztèque et provoque la mort de Montezuma II.
 20 septembre 1519 à 6 septembre 1522 25 : L'expédition de Magellan tente le premier tour du monde. Un seul bateau (la Vittora) y parviendra.

Dès lors, ce sera le bras de fer entre les deux monarques.

François Ier tente un rapprochement avec le roi d'Angleterre Henri VIII, mais là aussi sans succès.

 7 au 24 juin 1520 26 : Camp du drap d'or : Entrevue entre François Ier et Henri VIII d'Angleterre.

 1520 27 : Le luthérianisme arrive en France.
 15 avril 1521 28 : La doctrine luthérienne est condamné par la Sorbonne.
 11 octobre 1521 29 : Henri VIII d'Angleterre prend position contre Luther et est nommé par le Pape «Défenseur de la Foi».

Au début, François Ier (d'un caractère enclin à la tolérance) n'accorde pas beaucoup d'interêt à ce qu'il voit comme de petites querelles théologiques internes à l'Eglise. Les protestants bénéficient en outre de la protection de Marguerite d'Angoulême (soeur du roi et reine de Navarre).

Le désastre de Pavie (où meurt Monsieur de La Palice) marque la fin des guerres d'Italie. Le roi est capturé, renouvellant le désastre de la capture de Jean II à Poitiers.

 24 fevrier 1525 30 : Défaite de Pavie. François Ier est capturé.
Chartreuse de Pavie - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de F. Reynes
Les Châteaux du val de Loire
Haut de pageDe Marignan à PavieFace à Charles QuintPage suivante (les guerres de religion)

Les expéditions d'Italie ont permis aux Français de découvrir les merveilles du Quattrocento italien. Les souverains (surtout François Ier) ramènent dans leurs valises des artistes, des savants et des architectes.

Sur les bords de la Loire, des châteaux sont modifiés ou construits pour devenir de merveilleux palais inspirés des somptueuses demeures admirées en Italie.

Château d'AmboiseAile François IerChambord
Chenonceau - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de R. LungUssé
Face à Charles Quint
Haut de pageLes Châteaux du val de LoireLes lendemains de PaviePage suivante (les guerres de religion)
Les lendemains de Pavie
Haut de pageFace à Charles QuintLa guerre à outrancePage suivante (les guerres de religion)
 28 fevrier 1525 31 : Cortés fait pendre Cuauhtémoc le dernier souverain aztèque.
 1525 32 : Premières mesures de répression à l'égard des protestants, décidées par la régente Louise de Savoie pendant la captivité du roi François Ier.

Le roi est emprisonné à Madrid. On lui arrache le traité de Madrid, aux conditions très sévères qu'il ne veut ni ne peut remplir : abandon de la Bourgogne, de Tournai, de la souveraineté sur les Flandres et l'Artois et des droits en Italie, paiement des dettes de Charles Quint à l'égard d'Henri VIII et remise des enfants de François Ier en otage.

 14 janvier 1526 33 : Traité de Madrid entre François Ier et Charles Quint.
Figure de proue du Cuauhtémoc

En application du traité de Madrid, François Ier est libéré en échange de ses deux fils aînés (le Dauphin François et le cadet Henri qui sera Henri II). Avant que les deux enfants ne soient livrés aux Espagnols, broyés par une raison d'état qui les dépasse, une suivante rompt le protocole et vient embrasser les deux petits princes. Le jeune Henri vouera toute sa vie un amour et une reconnaissance sans bornes à cette femme, qui est Diane de Poitiers.

 1526 34 : Assouplissement des mesures contre les protestants au retour de François Ier.

 1528 35 : François Ier fait détruire la tour du Louvre médiéval.
Bustes royaux
 5 août 1529 36 : Traité de Cambrai, dit «Paix des Dames».

Les conditions du traité de Madrid sont adoucies. La France récupère la Bourgogne et les enfants royaux sont libérés. Le futur Henri II n'oubliera jamais ces années de captivité dont il gardera une haine farouche à l'égard des Espagnols.

 4 juillet 1530 37 : Mariage de François Ier et d'Eléonore d'Autriche.
La guerre à outrance
Haut de pageLes lendemains de PavieL'avenement d'Henri IIPage suivante (les guerres de religion)

François Ier utilise désormais tous les moyens et tous les alliés possibles pour nuire à Charles Quint. Roi très chrétien de la France fille aînée de l'Eglise, il n'hésite pas à s'allier aux princes allemands protestants pour saper les forces de l'empereur, puis plus tard aux Turcs de Soliman II le Magnifique.

 mai 1532 38 : Alliance de François Ier avec les princes protestants de la ligue de Smalkalde.
Charles Quint - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum
 11 fevrier 1531 39 : Comme le Pape refuse de casser son mariage, Henri VIII se fait reconnaître chef suprême de l'Eglise anglaise par la convocation du clergé de Canterbury.
 4 août 1532 40 : Suite à la mort de la reine Claude, la Bretagne est integrée dans le domaine royal.
 16 novembre 1532 41 : Francisco Pizarro fait par traîtrise prisonnier l'Inca Atahualpa.
 15 novembre 1533 42 : Prise de Cuzco (capitale des Incas) par les Espagnols de Pizarro.
C'est en 1532 que commence l'action de la série «les mystérieuses cités d'or».
Escalier à vis
 24 juillet 1534 43 : Jacques Cartier prend possession du Canada au nom de la France.
 nuit du 17 au 18 octobre 1534 44 : Affaire des Placards.
 novembre 1534 45 : Henri VIII promulgue l'acte de suprématie qui fait de lui le chef de l'Eglise anglicane. Le Parlement anglais confirme cette décision.

Parallèlement, des coups d'éclats anti-catholique commence à inquiéter le roi qui devient méfiant à l'égard des protestants. Le plus célèbre est l'affaire des Placards, c'est-à-dire des affiches anti-catholiques placardées sur la porte de la chambre du roi au château de Blois. François Ier prend la chose comme un atteinte à la dignité royale.

La France réussit à s'implanter dans le Piémont.

 4 fevrier 1536 46 : Traité des capitulations : François Ier fait alliance avec le sultan Soliman II le Magnifique.
 mars 1536 47 : Calvin publie «l'Institution Chrétienne» et se réfugie à Genève, la Rome du protestantisme.
 10 fevrier 1538 48 : Montmorency devient connétable.
 31 août 1539 49 : Ordonnance de Villers-Cotterêts : le latin est remplacé par le français dans les actes administratifs.

 1er juin 1540 50 : Edit de Fontainebleau : mise en place de lois répressives contre les protestants.

Les mesures de François Ier contre les protestants sont repressives, mais ce n'est pas encore de la législation de persécution comme au temps d'Henri II. Tous les efforts restent concentrés sur la guerre contre Charles Quint.

Charles Quint obtient l'alliance d'Henri VIII. Les combats se portent en France (Invasion de la Champagne par les Impériaux, prise de Boulogne par les Anglais).

 24 mai 1543 51 : A sa mort, Nicolas Copernic publie la théorie mathématique de l'héliocentrisme.
 18 septembre 1544 52 : Traité de Crépy en Laonnois.

François Ier renonce à la Savoie et au Piémont.

Charles Quint renonce définitivement à la Bourgogne.

Les deux souverains signent une alliance contre les Turcs.

 1546 53 : François Ier lance la construction du Louvre classique.
 1547 54 : Ivan le Terrible devient le premier tsar (empereur) de toutes les Russies.
Palais du Louvre
L'avenement d'Henri II
Haut de pageLa guerre à outrancepas de paragraphe suivantPage suivante (les guerres de religion)

La Réforme gagne du terrain. Avec Henri II, la répression va se changer en persécution active.

 27 juin 1551 55 : Edit de Chateaubriant : Mise en place de la censure. Organisation de la repression contre le protestantisme.

Henri II, secondé par le connétable de Montmorency, reprend dans un premier temps la politique de son père, c'est-à-dire la priorité à la guerre contre les Habsbourgs (Charles Quint d'abord, puis Philippe II après l'abdication de l'empereur).

 15 janvier 1552 56 : Traité de Chambord : la France reçoit les 3 évéchés contre le soutien aux princes protestants allemands.

La cession des trois évechés (Metz, Toul et Verdun) en échange du soutien aux prince rebelles à l'autorité de Charles Quint déclenche la reprise de la guerre. Charles Quint obtient de nouveau le soutien de l'Angleterre.

Terrasses du chateau de Chambord - Photo utilisée avec l'aimable autorisation de R. Lung
Hotel d'Assezat de Toulouse
 1555 à 1557 57 : Construction de l'hôtel d'Assézat à Toulouse.
 25 octobre 1555 58 : Abdication de Charles Quint.

  • son fils Philippe II est roi d'Espagne. Il obtient les Flandres qui seront désormais espagnoles.
  • Ferdinand Ier est archiduc d'Autriche et empereur

L'Empire de Charles Quint ne sera jamais reformé ; il y aura désormais les «Habsbourgs d'Autriche» et les «Habsbourgs d'Espagne» qui se detesteront cordialement.

 1558 59 : Nombreux revers français, mais reprise de Calais aux anglais par le duc François de Guise.

Alarmé par les progrès du Protestantisme, Henri II décide d'arrêter, à n'importe quel prix, la guerre étrangère pour concentrer tous ses efforts sur les problèmes intérieurs, c'est-à-dire éradiquer la Réforme.

 3 avril 1559 60 : Traité de Cateau-Cambrésis avec Philippe II d'Espagne et Elisabeth Ière d'Angleterre.
Henri II - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

Catastrophique pour la France, ce traité met fin à soixante ans de guerres contre les Habsbourgs. Le roi a désormais les mains libres pour s'occuper des protestants. La France va tomber de Charybde en Scylla : de la guerre européenne à la guerre civile et religieuse.

 25 mai 1559 61 : Réunion à Paris du premier synode calviniste.
 2 juin 1559 62 : Edit d'Ecouen : la peine de mort devient la sanction unique pour les convaincus de protestantisme.
Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (22 août 1485) : d'après le site "généalogie des rois de France" article sur Richard III
 - 2 (1485 à 1488) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 99
 - 3 (1487) : d'après "atlas historique" de la Librairie Académique Perrin p 217
 - 4 (9 septembre 1488) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 465
 - 5 (19 decembre 1490) : d'après Wikipédia biographie
 - 6 (6 decembre 1491) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 466
 - 7 (2 janvier 1492) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (rechercher 1492)
 - 8 (12 octobre 1492) :  d'après le site de France Info
 - 9 (1495 à 1497) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 99
 - 10 (1498) : d'après "atlas historique" de la Librairie Académique Perrin p 217
 - 11 (7 avril 1498) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome III, p 175, corrigé en tenant compte de l'ancienne mode
 - 12 (8 janvier 1499) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 128
 - 13 (1499) : d'après le site "Larousse.fr" article
 - 14 (22 septembre 1499) : d'après le site "Encyclopaedia Britannica" article
 - 15 (1499 à 1513) : d'après Wikipédia article
 - 16 (4 fevrier 1508) : d'après Wikipédia biographie
 - 17 (9 janvier 1514) : d'après "la chronologie de l'histoire de France" de JC Volkmann p 42
 - 18 (13 et 14 septembre 1515) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 129
 - 19 (29 novembre 1515) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1299
 - 20 (22 mars 1516) : d'après le site "linternaute.com" article
 - 21 (31 octobre 1517) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (rechercher 1517)
 - 22 (2 mai 1519) : d'après "Histoire juniors" des éditions Hachette - Léonard de Vinci, p 26
 - 23 (28 juin 1519) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1299
 - 24 (1519 à 1521) : d'après "atlas historique" de la Librairie Académique Perrin p 219
 - 25 (20 septembre 1519 à 6 septembre 1522) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (rechercher Magellan)
 - 26 (7 au 24 juin 1520) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1299
 - 27 (1520) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 112
 - 28 (15 avril 1521) :  d'après "Imprimeurs et libraires du XVIème siècle" de 1969, d'après les manuscrits de P. Renouard, p 207
 - 29 (11 octobre 1521) : d'après le site "Encyclopaedia Britannica" article
 - 30 (24 fevrier 1525) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 130
 - 31 (28 fevrier 1525) : d'après le site "linternaute.com" article
 - 32 (1525) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 112
 - 33 (14 janvier 1526) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 130
 - 34 (1526) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 114
 - 35 (1528) :  d'après le site "Cour de France.fr"
 - 36 (5 août 1529) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 130
 - 37 (4 juillet 1530) : d'après Wikipédia biographie
 - 38 (mai 1532) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1300
 - 39 (11 fevrier 1531) : d'après le site "linternaute.com" article
 - 40 (4 août 1532) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (rechercher 1532)
 - 41 (16 novembre 1532) : d'après le site "linternaute.com" article
 - 42 (15 novembre 1533) : d'après le site "Larousse.fr" article
 - 43 (24 juillet 1534) :  d'après le site "Dictionnaire biographique du Canada"
 - 44 (nuit du 17 au 18 octobre 1534) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1300
 - 45 (novembre 1534) : d'après Wikipédia article
 - 46 (4 fevrier 1536) : d'après le site "linternaute.com" article
 - 47 (mars 1536) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (rechercher 1536)
 - 48 (10 fevrier 1538) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (chercher 1538)
 - 49 (31 août 1539) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1300
 - 50 (1er juin 1540) :  d'après "Compilation chronologique des lettres patentes des rois de France" par Maitre G. Blanchard en 1715, tome I, p 531
 - 51 (24 mai 1543) : d'après le site "Encyclopaedia Universalis" article
 - 52 (18 septembre 1544) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 131
 - 53 (1546) : d'après le guide Michelin France (edition 2000), p 261
 - 54 (1547) : d'après le site "histoire de l'Europe et de la Méditerranée" (rechercher 1547)
 - 55 (27 juin 1551) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1301
 - 56 (15 janvier 1552) : d'après "les 2000 dates qui ont fait la France" p 56
 - 57 (1555 à 1557) : d'après le guide Michelin Pyrénées, Roussillon, Albigeois (edition 1998), p 197
 - 58 (25 octobre 1555) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1301
 - 59 (1558) : d'après "aide-mémoire d'histoire de France" de J. Berthier p 112
 - 60 (3 avril 1559) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 133
 - 61 (25 mai 1559) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1301
 - 62 (2 juin 1559) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome III, p 1301
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 10 juillet 2017 ]

Page précédente : l'universelle aragne
Niveau supérieur : les temps modernes
Page suivante : les guerres de religion