l'universelle aragne
Pas de page précédente
Niveau supérieur : les temps modernes
Page suivante : la Renaissance
Limites de la période
Début : février à juillet 1440 = La Praguerie : révolte de grands seigneurs à l'instigation du dauphin Louis qui est pressé de regner
Fin : 30 août 1483 = Mort de Louis XI
Résumé
L'Universelle Aragne, c'est Louis XI, un roi atypique à une époque charnière : ce n'est plus tout à fait le Moyen Age, mais ce n'est pas encore la Renaissance en France (même si l'Italie est déjà en plein Quattrocento). Son surnom vient de son habileté et sa patience légendaires qui lui permettaient d'échaffauder (tel une araignée tissant sa toile) des plans complexes où ses ennemis venaient s'engluer et se perdre.

L'époque de Louis XI est marquée par quelques uns des derniers sursauts de la Féodalité : les grands vassaux s'agitent pour la dernière fois en tant que prince territoriaux souhaitant acquérir une indépendance... Par la suite, il y aura encore des conflits internes (guerres de religion, Fronde), mais ce seront des guerres de partis, plus des conflits de type féodal. Louis XI sera partie prenante dans tous ses conflits, d'abord du côté des révoltés tant qu'il sera un Dauphin impatient de regner, puis comme monarque combattant ces revoltes. L'affrontement le plus important est celui qui l'oppose au tout puissant duc de Bourgogne Charles le Téméraire.

Ce règne verra aussi la fin légale de la Guerre de Cent Ans (trève de Picquigny) et la construction du dernier château à l'allure de forteresse médiévale à Langeais. Oui, le Moyen Age est bien fini...

Pages liées  
lien vers une page de sites associés à cette page
lien vers une page de livres associés à cette page
lien vers une page de films associés à cette page
Un Dauphin remuant
Haut de pagepas de paragraphe précédentLe dernier château fortPage suivante (la Renaissance)

La fin du règne de Charles VII est assombrie par des troubles créés par le dauphin Louis qui n'hérite pas du trône assez vite à son goût.

 février à juillet 1440 1 : La Praguerie : révolte de grands seigneurs à l'instigation du dauphin Louis qui est pressé de regner.
 1440 2 : Jean Gensfleisch (dit Gutenberg) découvre la typographie mobile (l'imprimerie) à Strasbourg.
Charles VII - Photo utilisée avec l'aimable autorisation du musée Jeanne d'Arc de Rouen
Constantin Paléologue

Parallèlement, la lutte contre les anglais continue : la guerre de Cent Ans n'est pas encore tout à fait finie !

 10 novembre 1449 3 : Charles VII rentre dans Rouen libérée, 20 ans après Orléans. C'est alors la 3ième ville du royaume après Paris et Lyon.
 17 juillet 1453 4 : Victoire française à la bataille de Castillon. Les Anglais sont chassés de France (dernière bataille de la guerre de cent ans).
 29 mai 1453 5 : Chute de Constantinople prise par les Ottomans qui en font leur capitale (Istanbul). Fin du Moyen Age.
 1455 6 : Gutenberg imprime à Mayence le premier livre : la « Bible sur 42 lignes ».
 1455 7 : En Angleterre, début de la guerre des deux roses (Lancastre contre York).

Avec l'intégration de la Guyenne au domaine royal après l'expulsion des anglais, il ne reste plus que trois grands fiefs vassaux non intégrés à la couronne : Bretagne, Bourgogne et Bourbonnais.

France après la guerre de cent ans
La France après la guerre de cent ans

Pour empêcher le Dauphin Louis (qui continuait ses méfaits) de nuire, Charles VII annexe le Dauphiné, que jusqu'ici le Dauphin administrait de façon autonome.

 août 1457 8 : Charles VII retire le Dauphiné à son turbulent fils Louis. Intégration du Dauphiné dans le domaine royal.

Le Dauphin se réfugie à la cour du duc de Bourgogne.

Charles VII - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

Agnès Sorel (la « Dame de Beauté ») est la première favorite officielle d'un roi de France.

 22 juillet 1461 9 : Mort de Charles VII. Louis XI est enfin roi.
Le dernier château fort
Haut de pageUn Dauphin remuantLouis XI face aux derniers féodauxPage suivante (la Renaissance)
 1465 à 1469 10 : On construit à Langeais le dernier «château fort».

Ce château adopte exterieurement le schéma classique d'une forteresse médiévale (remparts, tours, pont-levis), mais sa façade intérieure est percée de nombreuses fenêtres, préfigurant le rôle de plaisance que les châteaux adopteront avec la Renaissance.

Château de LangeaisChâteau de Langeais
Louis XI face aux derniers féodaux
Haut de pageLe dernier château fortCharles le TémérairePage suivante (la Renaissance)
Louis XI - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

Enfin roi, Louis XI subit à son tour les révoltes qu'il a si souvent fomenté contre son père.

 10 mars 1465 11 : Ligue du Bien Public : révolte des grands seigneurs contre les premières mesures de Louis XI.

Louis XI est avant tout un fin diplomate. Il dissimule beaucoup de finesse et de ruse sous une impression de simplicité débonnaire et une apparence négligée (les beaux habits ne sont pas son fort, et son affreux chapeau à médailles est resté dans l'histoire). Il va patiemment reprendre le pays en main et abattre les vassaux rebelles que sont les ducs de Bourgogne et de Bretagne (il laissera en paix le loyal duc de Bourbon).

 1466 12 : Le duc de Bretagne François II commence le remaniement et le renforcement du château des ducs à Nantes.
Vue générale

Les deux vassaux les plus turbulents de Louis XI sont en effet :

Le nouveau duc de Bourgogne Charles le Téméraire (qui était son grand ami quand Louis n'était que Dauphin et Charles que comte de Charolais). Charles cherche à réunir ses deux territoires (Bourgogne et Flandres) en un seul bloc, ce qui ne se peut qu'en annexant le bout de France qu'il y a entre les deux. Le «Grand Duc d'Occident» mène un train de roi, a la cour la plus somptueuse d'Europe et rêve de prendre son indépendance en refondant l'antique royaume de Lotharingie.

Le duc de Bretagne François II, qui rêve lui aussi de l'indépendance de son duché (la Bretagne bénéficie alors d'une grande liberté de gestion, en particulier grâce aux fréquentes connivences de ses ducs avec les anglais, mais fait déjà partie depuis des siècles de la France).

Les deux vassaux rebelles s'allieront à plusieurs reprises pour attaquer le roi simultanément à l'ouest et à l'est, allant même jusqu'à réclamer l'aide du roi d'Angleterre. Louis XI va commencer par briser le duc de Bourgogne à force d'habileté.

 6 au 14 avril 1468 13 : Etats Généraux de Tours : Louis XI est délié de ses engagements antérieurs.
Haut de pageLouis XI face aux derniers féodauxLes acquisitions de Louis XIPage suivante (la Renaissance)
 9 octobre 1468 14 : Entrevue de Péronne entre Louis XI et Charles le téméraire.

Une entrevue avec Charles le Téméraire à Péronne frise la catastrophe : Charles apprend (ou feint d'apprendre) le soutien que Louis a apporté aux Liégeois révoltés contre lui. Le roi est fait prisonnier et contraint à signer un traité, qu'il récuse aussitôt relâché (c'est cet épisode que raconte le roman « le miracle des loups »).

 1469 à 1527 15 : Vie de Nicolas Machiavel (l'auteur du Prince).
l'entrevue de Peronne - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1968
Charles le téméraire - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

La lutte continue entre le roi et le duc de Bourgogne.

 juin et juillet 1472 16 : Echec de Charles le Téméraire devant Beauvais défendue par Jeanne Hachette.
 11 decembre 1474 17 : Mort du roi Henri IV de Castille. Sa soeur Isabelle et son beau frère Ferdinand sont roi et reine de Castille. Ils seront bientôt souverains d'Aragon. Naissance d'une grande puissance : l'Espagne.

Charles le Téméraire et François II appellent le roi Edouard IV à l'aide. Celui-ci débarque à Calais, mais l'inconstance des deux ducs le détache de leur parti. On aboutit à la trêve de Picquigny.

 29 août 1475 18 : Trêve de Picquigny avec l'Angleterre : fin officielle de la 2nde guerre de Cent Ans.
 vers 1476 19 : Dans les Andes, les Incas conquièrent l'empire Chimu.

Louis XI abat son dangereux adversaire le duc de Bourgogne sans l'attaquer directement, mais en provoquant des guerres avec ses autres voisins (Suisses, Alsaciens et Lorrains).

 5 janvier 1477 20 : Mort de Charles le Téméraire, dévoré par les loups sous les murs de Nancy qu'il assiégeait.
Louis XI au château de Plessis-lès-Tours - Gravure extraite d'un manuel scolaire de 1968
Les acquisitions de Louis XI
Haut de pageCharles le Témérairepas de paragraphe suivantPage suivante (la Renaissance)
Remparts

Louis XI récupère la Bourgogne, mais ne peut empêcher que la Flandre aille aux Habsbourgs (archiducs d'Autriche). Ayant les mains libres du côté de la Bourgogne, il peut alors s'occuper en toute sécurité de son «bon vassal» le duc de Bretagne.

Louis XI capte de plus l'héritage du « roi René » (comte d'Anjou et surtout roi de Naples) et intègre au domaine royal l'Anjou, la Provence... et les droits à la couronne de Naples.

France après Louis XI
La France à la fin du règne de Louis XI
Louis XI - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum

Il tente aussi d'éteindre la branche d'Orléans (issue de Louis d'Orléans, le frère de Charles VI) en mariant le duc Louis (futur Louis XII, mais çà, personne ne le sait encore) avec sa fille difforme Jeanne.

 30 août 1483 21 : Mort de Louis XI.
Louis d'Orléans - Reproduction de sceau utilisée avec l'aimable autorisation du site Sigillum
Sources des dates citées dans cette page :
 - 1 (février à juillet 1440) : d'après Wikipédia article
 - 2 (1440) :  d'après "Croisière sur le Rhin", carnet de voyage petit futé, p 18
 - 3 (10 novembre 1449) :  d'après "la Grande Encyclopédie Larousse", tome 11 p 6040, visible sur Gallica
 - 4 (17 juillet 1453) : d'après "la chronologie de l'histoire de France" de JC Volkmann p 39
 - 5 (29 mai 1453) : d'après "atlas historique" de la Librairie Académique Perrin p 203
 - 6 (1455) :  d'après "Croisière sur le Rhin", carnet de voyage petit futé, p 19
 - 7 (1455) : d'après Wikipédia article en langue anglaise
 - 8 (août 1457) : d'après "les 2000 dates qui ont fait la France" p 39
 - 9 (22 juillet 1461) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 117
 - 10 (1465 à 1469) : d'après le guide Michelin châteaux de la Loire (edition 1998), p 141
 - 11 (10 mars 1465) : d'après Wikipédia article
 - 12 (1466) : d'après Wikipédia article
 - 13 (6 au 14 avril 1468) : d'après "les 2000 dates qui ont fait la France" p 41
 - 14 (9 octobre 1468) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome II, p 864
 - 15 (1469 à 1527) : d'après le site de la BNF "data.bnf.fr" article
 - 16 (juin et juillet 1472) : d'après "le journal de la France" des Librairies Jules Tallendier tome II, p 864
 - 17 (11 decembre 1474) : d'après Wikipédia biographie en langue espagnole
 - 18 (29 août 1475) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 120 - il y est parlé d'un traité conclu à Amiens, Picquigny étant tout proche
 - 19 (vers 1476) : d'après "le Monde au Moyen Age" de B. Merdrignac et P. Mérienne p 115
 - 20 (5 janvier 1477) : d'après "l'histoire chronologique et généalogique de la maison royale de France" du père Anselme de Sainte Marie tome I, p 120 - corrigé en tenant compte de l'ancienne mode
 - 21 (30 août 1483) : d'après "la chronologie de l'histoire de France" de JC Volkmann p 40
Haut de Page
  Plan  |  Nouveautés  |  Index  |  Ressources  |  Contacts  |  Remerciements  |  Avertissement  |  Droits  |  Légendes  |  Sources  

© 2000-2017 : N. HIS - Site HIStoire  [ Dernière mise à jour : 13 mars 2017 ]

Pas de page précédente
Niveau supérieur : les temps modernes
Page suivante : la Renaissance